LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Jules Pascin (1885 - 1930)

1h

par Catherine Pont-Humbert Réalisation : Annie Douel " Je ne serai jamais qu'un outsider, je n'ai pas de direction précise, pas même la volonté de devenir un grand artiste. " Né à Vidin en Bulgarie, Julius Mordecaï Pincas, dit Jules Pascin, fut, aux côtés de Modigliani, Foujita, Soutine ou Kisling, l'un des maîtres de l'Ecole de Paris. Dessinateur exceptionnel, peintre expressionniste original, il a joui de son vivant d'une très grande notoriété. Certaines de ses oeuvres préfigurent des recherches très contemporaines Héritier de Toulouse-Lautrec, Pascin fut le peintre de la satire sociale, des bordels et de la rue. Défendue par André Salmon, Paul Morand, Pierre Mac Orlan, Francis Carco, son oeuvre foisonnante et polymorphe est entièrement vouée à la volupté. Peu enclin aux théories artistiques en vogue à l'époque, ce dessinateur de génie choisit de traverser la vie en dilettante. Parti de sa Bulgarie natale en quête d'une identité cosmopolite, son déracinement le mène de Vienne à New York, où il se réfugie à la déclaration de guerre en 1914, de La Havane à Lisbonne, de Londres à Tunis. Mystique et libertin, dandy et voyou, noctambule et mélancolique, homme d'une seule femme mais les désirant toutes, Pascin restera - de Montmartre à Montparnasse - l'une des grandes figures de la bohème des années folles. Sa destinée tragique de prince de la nuit aussi attachant que tourmenté, s'achève lorsque, détruit par son propre succès, il se donne la mort le 2 juin 1930 dans son atelier.

Intervenants
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......