LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

René Lalique (1860-1945)

1h

René Lalique (1860-1945) © Radio France

Par Simone Douek et Dominique Costa « Je sais un bijoutier amoureux des opales, En vain le tenterait le plus pur diamant, Il ne cisèlera que la gemme aux feux pâles, Dont l'irisation l'a choisi pour amant. » Ainsi le poète Robert de Montesquiou célèbre-t-il son ami dans le recueil intitulé Les Paons . Ainsi commence aussi l'oeuvre de René Lalique, avec la création de bijoux plus imaginatifs les uns que les autres, comme s'ils étaient l'épanouissement d'un monde intérieur qui vient ainsi éclore sur les colliers, pendentifs, peignes, broches, diadèmes et autres bagues. René Lalique, plongé dans l'art nouveau, « travaille sans relâche, dessinant, modelant, faisant des études et des essais techniques en tous genres avec la volonté de créer quelque chose qu'on n'aurait pas encore vu. » C'est ce qu'il écrit, et c'est effectivement ce qu'il offre à son siècle ; aux femmes, les premières destinataires de ces créations, et au monde de l'art, qui le consacre dès l'exposition universelle de 1900. On ne saurait non plus parler de la vie et de l'oeuvre de René Lalique sans évoquer son génie d'inventeur perpétuel, qui le fait explorer une matière puis une autre, travailler les émaux puis le verre, et créer des objets de toute taille, du plus petit - qui tient dans le creux de la main - au plus monumental ; de bijoutier, il finit par devenir architecte du verre. René Lalique est passé sans heurt de l'art nouveau à l'art déco, porté par la vague de son temps, répondant aux désirs des collectionneurs ou des princes, et jouissant, de son vivant, comme de nos jours, d'une renommée internationale.

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......