LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Sébastien Japrisot (1931-2003)

1h

Par Emmanuelle Polle et Nathalie Salle.

Sébastien Japrisot
Sébastien Japrisot Crédits : Cathy Esposito
Sébastien Japrisot Cathy Esposito©Cathy Esposito / Editions Denoël "Un nom, je peux vous le dire, ne représente rien. On m'a donné le mien au hasard. J'ai repris, par hasard, celui d'un autre", écrit Sébastien Japrisot à la fin de son dernier roman : * Un long dimanche de fiançailles * . Une citation en forme de confidence pour un écrivain qui dans le privé se faisait appeler "Jean-Baptiste", pour "Jean-Baptiste Rossi", son vrai nom. À 18 ans, Jean-Baptiste Rossi, né à Marseille dans une famille d'origine italienne se fait remarquer par un premier roman : * Les mal partis * . Puis il disparaît du monde littéraire et revient à 30 ans, camouflé en Sébastien Japrisot, parfaite anagramme de son nom civil. Ses deux premiers polars, * Compartiment tueurs * et * Piège pour Cendrillon * le consacrent immédiatement, l'obligeant à poursuivre l'existence de ce double littéraire. Régulièrement cité parmi les auteurs français les plus lus à l'étranger, Sébastien Japrisot était un homme discret que le cinéma a fait connaître presque malgré lui. Scénariste de films à succès (* Les Enfants du marais * de Jean Becker, * La Course du lièvre à travers les champs * de René Clément), on oublie parfois qu'avant d'être un film, * L'Eté Meurtrier * de Jean Becker était un roman de Japrisot, tout comme * Compartiment tueurs * de Costa-Gavras ou * Un long dimanche de fiançailles * de Jeunet.
Intervenants
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......