LE DIRECT

Shitao (1642-1707), moine - peintre chinois (Rediffusion)

1h

Autoportrait au pin et plant de bambou © Radio France

  • première diffusion, le 24 juin 07 par Luc Ponette Réalisation Isabelle Yhuel Shitao, qui était de sang royal Ming, se fit moine bouddhique. Poète, calligraphe, théoricien et architecte paysagiste, connu aujourd'hui sous son nom d'artiste "vague de pierre" Shitao, comme la plupart des peintres de paysages de son temps, voyagea beaucoup, mais oeuvra surtout à Yangzhou, l'un des principaux centres de l'activité culturelle de son époque. Bien que bouddhiste, Shitao s'appuie, dans sa théorie, sur d'anciens concepts métaphysiques du taoïsme : "Le fondement de la règle de l'Unique Trait de Pinceau réside dans l'absence de règles qui engendre la Règle; et la Règle ainsi obtenue embrasse la multiplicité des règles." Ainsi, Shitao réclame la liberté totale pour développer sa propre personnalité artistique. "Shitao est considéré, à juste titre, comme l'un des plus grands peintres chinois : grand par la singularité de son génie d'artiste autant que par la haute conception qu'il se faisait du geste de peindre - qu'il a exprimée de si magistrale façon dans ses fameux Propos sur la peinture du moine Citrouille-amère .(...) La naissance de Shitao coïncide avec l'effondrement de la dynastie des Ming, c'est-à-dire avec la désintégration de tout un monde.(...) Ne cherchez pas Shitao le long du fleuve, ni sur la route de Pékin ou de Nankin, chuchote ici chaque trait de pinceau. Son corps feint d'habiter ce monde, mais loge en vérité sur le papier - le papier qui attend de boire l'encre. Ce que dit, mieux que tout, ce petit poème inscrit dans une marge : Sous le pinceau, fragrances des Monts et des Eaux, Couleurs des arbres fondues dans la brume lointaine. L'homme s'est endormi dans la chaumière décrépie, Son coeur erre parmi les nuages ; au coeur du tableau."* François Cheng
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......