LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Des micro-algues qui forment un tapis brun sous les égouts. C'est pas ragoûtant. Mais au microscope électronique à balayage, les diatomées sont déjà plus jolies à voir.

Des bijoux dans les égouts

3 min
À retrouver dans l'émission

Les scientifiques sont un peu fous : ils trouvent des trésors dans les algues des égouts. Une folie qui a le mérite de réenchanter un peu notre environnement.

Des micro-algues qui forment un tapis brun sous les égouts. C'est pas ragoûtant. Mais au microscope électronique à balayage, les diatomées sont déjà plus jolies à voir.
Des micro-algues qui forment un tapis brun sous les égouts. C'est pas ragoûtant. Mais au microscope électronique à balayage, les diatomées sont déjà plus jolies à voir. Crédits : Lester V. Bergman - Getty

Dans les entrailles de la ville, les canalisations s’entrecroisent. Des géantes pour les métros, des petites pour le gaz ou l’électricité et d’autres pour nos eaux usées, les égouts. 

Dans l’imaginaire collectif, les égouts sont plutôt repoussants, leurs eaux pestilentielles, pleines de bactéries, d’araignées, de blattes… ou de rats. Mais la biodiversité des égouts de s’arrête pas à cette courte liste. Des scientifiques, la curiosité chevillée au corps, ont eu l’idée de s’enfoncer dans les égouts. Ils ont ainsi échantillonné la microfaune et la microflore des eaux des égouts parisiens. 

En utilisant des techniques de génétique moléculaire, ils ont traqué les micro-eucaryotes. Autrement dit, des organismes certes microscopiques, mais assez perfectionnés pour que leur cellule ait une machinerie cellulaire élaborée. Bref, des êtres vivants minuscules, mais complexes. Le séquençage de l’ADN a alors parlé. 

Et là, c’est le feu d’artifice : les chercheurs ont identifié près de 7000 espèces constituant tout un écosystème. Premier résultat, il n’y a pas de différenciation au sein de la ville de Paris. En somme, quartiers riches ou pauvres, quartiers hauts ou bas, quartiers denses ou spacieux, on a tous les mêmes égouts. 

Second résultat, parmi toutes ces espèces, les plus nombreuses sont les diatomées. Mais les diatomées, qu’est-ce que c’est ? Ce sont des microalgues mesurant quelques millièmes de millimètre, mais si prolifiques qu’elles forment un feutrage brun sur les parois humides des égouts. 

De la dynamite... 

Dit comme cela, pas très ragoutant ! Mais prenez un microscope électronique à balayage, enfin en supposant que vous en ayez un. La magie opère. 

La cellule des diatomées fabrique un minuscule squelette siliceux, très résistant, en forme de boîte, une sorte de petit coffre-fort qui protège le reste de la cellule. Imaginez de microscopiques piluliers circulaires, au couvercle orné de perforations régulières. Imaginez-en d’autres de forme ovoïde avec une croix parfaite qui les traverse, la boîte ourlée d’un rebord parfaitement lisse. Imaginez un orbe régulier avec des perforations devenant progressivement de plus en plus fines. Des bijoux insoupçonnés. 

Ces petits bijoux ne pullulent pas que dans les égouts. Ils sont une composante majeure du plancton végétal, en mer comme dans les eaux douces. L’abondance des diatomées fait qu’elles ont pu s’accumuler au fond des mers ou des lacs, jusqu’à former une roche, la diatomite. Les gisements de diatomite, roche siliceuse très légère mais très abrasive, sont exploités pour divers usages. 

On retrouve les diatomées en cosmétique, dans le dentifrice, comme abrasif industriel et même pour stabiliser la nitroglycérine dans la fabrication de la dynamite. Des mini-coffres-forts en forme de bijoux dans la dynamite et les égouts. Inattendu, non ? 

De quoi tisser un lien imaginaire avec le chemin emprunté par Albert Spaggiari qui était passé par les égouts pour accéder aux coffres de la Société Générale de Nice. Il ne pouvait savoir que son chemin était pavé d’autres bijoux.

Chroniques
6H06
22 min
Le Réveil culturel
Bilan cinéma 2020 : les trois coups de cœur du critique Michel Ciment
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......