LE DIRECT
Le petit du kangourou est en quelque sorte un prématuré qui va grandir durant 8 mois dans la poche maternelle

Il a des grands pieds, le kangourou

3 min
À retrouver dans l'émission

Si le kangourou avait la taille d'un homme, il chausserait du 60 environ. Avec ses pattes puissantes et un tendon d'Achille faisant office de ressort, le kangourou peut faire des bonds de 13 mètres de longueur et 3,50 mètres de hauteur. Un double champion olympique !

Le petit du kangourou est en quelque sorte un prématuré qui va grandir durant 8 mois dans la poche maternelle
Le petit du kangourou est en quelque sorte un prématuré qui va grandir durant 8 mois dans la poche maternelle Crédits : Rene Becerril / EyeEm - Getty

Imaginez la tête des premiers européens qui, débarquant en Australie au 17e siècle se sont trouvés face-à-face avec des kangourous. Cela a dû être un choc. 

En premier lieu, des animaux bondissants. Le plus grand d’entre eux, Macropus rufus, autrement dit le kangourou roux, est un double champion olympique. En longueur il peut faire des bonds de 13 mètres et en hauteur de 3,50 mètres. Sa vitesse de croisière est de 30 kilomètres/heure avec des pointes à 90. Pas mal pour un animal qui se déplace en sautant à pieds joints. 

Pour de telles prouesses, son anatomie est particulièrement affûtée. D’abord des grands pieds - un kangourou de la taille d’un homme chausserait du 60 environ. Ensuite des pattes puissantes articulées sur un tendon d’Achille faisant office de ressort. Sans oublier l’essentiel, une queue musculeuse d’un mètre qui sert de balancier lors de la course et de l’équivalent d’un "tabouret" au repos. 

Le petit du kangourou peut profiter de la poche maternelle durant 8 mois

Mais nos navigateurs n’étaient pas au bout de leur surprise lorsqu’ils notèrent la présence de jeunes dans la poche ventrale des femelles. À cette époque, les européens avaient déjà croisé des marsupiaux en Amérique du Sud. Mais ces animaux bipèdes, se tenant bien droits exposaient avec fierté des petits pointant leur tête tout en se prélassant dans une grande poche. 

À la naissance le bébé kangourou est microscopique, pas plus de quelques centimètres. La gestation est brève, environ un mois, et le nouveau-né peut être vu comme un très grand prématuré. Aveugle, il doit ramper sur le ventre de la mère pour atteindre la poche dans laquelle il s’emparera de l’une des quatre tétines qu’il pourra téter goulument, quasi sans interruption. Le lait très nourrissant va lui permettre de grandir rapidement ce qui ne l’empêchera pas de profiter de l’abri maternel pendant près de 8 mois, avec des excursions de plus en plus fréquentes à l’extérieur. 

Le monde extérieur n’est pas de tout repos pour un jeune kangourou. Les dingos, ces chiens sauvages d’Australie, rôdent et la plupart n’atteindront jamais l’âge adulte. Cette mortalité en bas âge est compensée par une forte fécondité. Madame kangourou devenant sexuellement réceptive alors que le nouveau-né tète encore. 

Si elle est fécondée, le développement du nouvel embryon sera stoppé le temps que le premier né grandisse un peu. Puis il reprendra, ce qui fait qu’une femelle peut avoir un nouveau-né branché sur un téton et un jeune plus âgé qui revient dans la poche pour téter de manière intermittente. 

Le kangourou, figure de l'abondance chez les aborigènes

Les premiers habitants de l’Australie, les aborigènes, voyaient dans les kangourous une source de nourriture et de matière première fournie par les os, tendons ou peau. Ils figuraient l’abondance. Avec l’arrivée des européens, les kangourous vont être de plus en plus nombreux et devenir l’animal symbole de l’Australie. 

Les kangourous sont des macropodidés, animaux aux grands pieds au sens strict, un peu comme les puissants joueurs de l’équipe de rugby australienne, les wallabies, devenus champions du monde en 1991 et 1999.  

L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......