LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Une coquille dans son élément naturel.

La coquille Saint-Jacques, un mollusque bien-aimé

3 min
À retrouver dans l'émission

Le coquillage, apprécié depuis des siècles tant pour son goût que son aspect esthétique, représente aussi pour les scientifiques une formidable mine de renseignements sur les conditions environnementales des mers d’hier et d’aujourd’hui.

Une coquille dans son élément naturel.
Une coquille dans son élément naturel. Crédits : Stephen Frink - Getty

Nous sommes en l'an de grâce 1248, la Sainte-Chapelle vient d'être consacrée en avril. Exténués, sales, mais heureux, les marcheurs découvrent le panorama de la Galice. Partis de Vézelay des semaines auparavant, ils ont parcouru ce très long chemin jusqu'à Compostelle, allant de bornes en bornes, de refuges en monastères.

Ils portent une coquille accrochée à leur bâton ou à leur sac et vont chercher la rédemption dans la basilique qui honore celui qui fut l'un des douze apôtres du Christ. La légende dit que les cendres de Jacques, car il s'agit bien de lui, auraient été ramenées jusque dans l'ouest de l'Espagne dans une coquille… Saint-Jacques !

Tout un symbole. Il faut dire que la coquille de notre bivalve, Pecten maximus, un vrai nom d'empereur romain, a tout pour séduire. Une forme élégante, en orbe quasi parfaite, une couleur orangée avec de légers dégradés, des côtes rayonnantes, deux valves qui s'emboîtent à la perfection. Je réserve l'intérieur pour plus tard.

Pas étonnant qu'avec de tels atouts notre joli pecten ait suscité l'intérêt. La tendre Vénus de Boticelli n'émerge-t-elle pas d'une coquille Saint-Jacques ? Mais bien avant la Renaissance italienne, elle s'est trouvée associée à des sépultures bretonnes du Néolithique, comme à Téviec dans le Morbihan. Elle était portée depuis l’Antiquité pour se protéger de la sorcellerie, des maladies et du mauvais sort…

Elle est aussi symbole de chance, de purification spirituelle et de résurrection d'où les cuves de fonts baptismaux en forme de coquille. Avec toutes ces connotations positives, notre coquille figure sur les armoiries de nombreuses villes… paradoxalement, la plupart fort éloignées de la mer et des chemins de Compostelle, à l'image de celle de Château-Salins en Moselle. Jusqu'à se retrouver symbole rutilant d'une compagnie pétrolière hollandaise. Mais notre porte-bonheur universel nous offre d'autres bienfaits.

Base de données des fonds marins  

L’animal se déplace par bonds. Les violents coups de ses valves, en se refermant, expulsent de l’eau. Il marche un peu à réaction ce qui fait un bruit que des scientifiques curieux ont enregistré. Les valves claquent aussi lorsque l’animal se ventile, c’est-à-dire fait entrer l’eau de mer pour s’oxygéner. Or, si l’eau est chargée en algues toxiques, les coquilles ventilent davantage. Le bruit change. Ces braves coquilles Saint-Jacques nous alertent ainsi de la pollution marine. Il faut juste savoir les écouter.

Autre intérêt. La coquille produit des stries de croissance journalières. Chaque strie enregistre avec précision les conditions chimiques et physiques de l'endroit et du jour de sa fabrication. Les chercheurs d’aujourd’hui peuvent ainsi lire dans des coquilles sorties de l’eau il y a des siècles ou des millénaires par nos ancêtres, les climats ou les conditions environnementales du passé ! La coquille est une machine à remonter le temps.

À propos de temps, je n'ai pas eu celui d'évoquer la finesse gustative de la coquille Saint-Jacques, fleuron de la gastronomie. Je vous souhaite néanmoins une bonne dégustation.

Données mises à disposition gracieusement par l’institut de recherche CHORUS, contact@chorusacoustics.com, www.chorusacoustics.com 

L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......