LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Photographie d'un narval prise au large de l'île de Baffin, au Canada.

La licorne descendrait-elle du rhinocéros ?

3 min
À retrouver dans l'émission

Les représentations anciennes du pachyderme cornu ne permettent pas à elles seules de remonter la piste de la créature légendaire si populaire au Moyen-Âge. La pièce manquante de l’énigme est un cétacé qui habite les mers froides du Grand Nord, le narval.

Photographie d'un narval prise au large de l'île de Baffin, au Canada.
Photographie d'un narval prise au large de l'île de Baffin, au Canada. Crédits : by wildestanimal - Getty

C'est à n'y rien comprendre ! Le superbe rhinocéros d’Albrecht Dürer, dessiné en 1515, appartient manifestement à l'espèce indienne avec des plis qui donnent l'impression d'une armure constituée de plaques. Il a une corne magnifique, mais aussi une seconde corne plus petite, curieusement torsadée et placée entre les épaules. Bon : la gravure a été exécutée sur la foi de témoignages transmis depuis le Portugal, première fois que l’Occident contemplait un rhinocéros depuis l’époque romaine. Ceci explique sans doute cela.

Mais quel animal a-t-il pu inspirer une corne torsadée ? Car cette torsade très serrée n'a rien à voir avec celles des chèvres ou bouquetins. Il faut aller chercher la réponse dans le Grand Nord et dans quelques légendes fort anciennes. Je vous propose de commencer par les légendes.

Les premières mentions d'un animal mythique porteur d'une corne remontent à la civilisation de l’Indus. Elles ont été transmises via l’Antiquité grecque jusqu’à l’Occident chrétien. Cet animal, vous l'avez deviné, c'est la licorne ! Les traditions anciennes semblent associer la licorne au rhinocéros ou à l’antilope, voire aux deux. L’Occident chrétien n’ayant connu ni l’un, ni l’autre, la licorne médiévale est représentée comme une sorte de cheval aux sabots fendus – comme ceux des antilopes – et portant une corne au front, au même endroit que celle du rhinocéros.

Tant et si bien que certains attribuent l’origine de la légende à un rhinocéros géant fossile, nommé « la licorne de Sibérie », Elasmotherium sibiricum. Une espèce qui aurait hanté les steppes eurasiennes où elle aurait pu croiser les humains. La légende de la licorne proviendrait-elle alors du fond des âges préhistoriques ? Hypothèse confirmée par un dessin paléolithique de la grotte de Rouffignac qui montre un rhinocéros à corne frontale gigantesque, interprété comme un Elasmotherium.

L’origine de la licorne est éclaircie ! D’ailleurs, ne vendait-on pas dans l’Antiquité de la poudre de corne de rhinocéros pour de « la corne de licorne » ? Pas tout à fait, car un détail cloche. Les représentations médiévales ornent la licorne d'une corne torsadée. Or, aucun rhinocéros n’a jamais eu de corne torsadée. Sauf celui d’Albrecht Dürer… Fait encore plus troublant, cette corne torsadée existe vraiment… mais sans son animal propriétaire. Le bâton pastoral de Saint-Bertrand de Comminges, au XIIe siècle, est en effet une corne bel et bien torsadée.

La dent du cétacé 

Étrange ! Passons aux eaux froides du Grand Nord. Au XVIIe siècle les explorations audacieuses se multiplient et en 1704, l'énigme trouve sa solution biologique. Le lien entre ces cornes de légende et la « licorne des mers », en d’autres termes le narval, est établi. Le narval, Monodon monoceros, est un cétacé de l’océan glacial arctique. Les mâles sont munis d’une dent horizontale unique, d’une longueur de plus de deux mètres. Anatomiquement, cette dent est une incisive supérieure gauche. Détail crucial, la surface de la dent est torsadée, comme celles que l'on voit sur les dessins médiévaux de licorne.

Conclusion : on a donc bien mis une dent de narval sur la tête d’un cheval… pour récupérer un ersatz de rhinocéros !

Chroniques
6H06
22 min
Le Réveil culturel
La musique dans l'œil de Picasso
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......