LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Une représentation médiévale de l'arrachage d'une mandragore. L'homme se bouche les oreilles pour éviter d'entendre les cris des racines sorties de terre...

La mandragore, une racine ensorcelante

3 min
À retrouver dans l'émission

Les propriétés psychoactives et thérapeutiques de la mandragore ainsi que ses racines anthropomorphes ont suscité bien des croyances. Notamment celle selon laquelle elle permettait aux sorcières de s’envoler… alors qu’il est plus probable qu’elle les aidait à « planer ».

Une représentation médiévale de l'arrachage d'une mandragore. L'homme se bouche les oreilles pour éviter d'entendre les cris des racines sorties de terre...
Une représentation médiévale de l'arrachage d'une mandragore. L'homme se bouche les oreilles pour éviter d'entendre les cris des racines sorties de terre... Crédits : Wikimedia Commons

Dans le ciel nocturne, une sorcière ricanant file sur son balai. Image effrayante à laquelle beaucoup croyaient fermement. Un peu comme les ovnis aujourd’hui. Après tout, les légendes ont bien le droit de se moderniser. Mais comment les sorcières parvenaient-elles à s’envoler ? Grâce à un onguent !

Une mixture savamment dosée à base de mandragore, belladone et jusquiame, trois plantes à fleurs. Une croyance voulait que les sorcières s’enduisent de cet onguent avant de s’envoler pour aller au sabbat, à cheval sur une fourche ou un balai. On pensait que l’onguent avait plus d’effets s’il était appliqué là où la peau est fine, comme sous les bras, ou directement sur des muqueuses à l’aide, par exemple d’un manche à balai.

Je vous laisse imaginer à quel endroit de leur anatomie c’était le plus efficace. Pour le suggérer autrement, dire que les sorcières s’envoyaient en l’air avec un balai n’est pas faux… simplement, elles n’avaient pas besoin de voler pour cela. Les substances psychotropes de la mandragore qui peuvent traverser la peau suffisaient.

Un produit dopant ? 

Les propriétés psychoactives et thérapeutiques de la mandragore l’ont ainsi associée à des croyances et rituels magiques depuis l’Antiquité. En commençant par sa collecte... Selon Théophraste, un cercle tracé autour de la plante formait un espace magique clos, permettant au collecteur de se rendre maître de la plante. Au Moyen-Âge, le collecteur de mandragore pouvait entendre le cri poussé par la plante lorsqu’il l’arrachait. Il pouvait en devenir fou, voire en mourir. On recommandait de se boucher les oreilles avec de la cire, d’attacher la plante à un chien et d’attirer le chien au loin. Lorsque la plante était arrachée, la malédiction s’abattait sur le chien et épargnait l’homme.

Mais que peut nous dire un botaniste d’une plante aussi fantastique ? La mandragore officinale (Mandragora officinarum) est une plante herbacée des régions méditerranéennes. La partie érigée de la plante mesure une trentaine de centimètres. Une taille bien modeste par rapport à celle des racines qui peuvent atteindre 80 centimètres et peser plusieurs kilogrammes. Ces racines présentent des ramifications aux formes évocatrices, auxquelles on prête des jambes, un tronc, et même parfois une tête ou un sexe. Cette vague ressemblance est à l’origine de nombreuses légendes, et notamment celle selon laquelle il y aurait des racines « mâles » et « femelles », ce qui ne correspond à aucune réalité. 

Les mandragores poussant au pied des gibets étaient très prisées car elles avaient la réputation d’être fécondées par le sperme des pendus. La racine macérée, semblable à un petit homme, procurait alors à son propriétaire santé, fécondité, et prospérité. Comme nous l’avons dit, la mandragore contient d’importantes quantités de substances alcaloïdes. Sur un site archéologique turc antique, des fouilles réalisées à l’emplacement du stade de l’époque ont dévoilé un espace réservé à la préparation de potions à base de mandragore… Un ancêtre du dopage ? Le druide Panoramix, lui aussi, mettait-il de la mandragore dans sa potion magique ?

L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......