LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Cette éponge oscillant entre le brun et le rouge est appelée baril de rhum. On la trouve dans les Caraïbes.

On la passe, on la jette. L’éponge.

3 min
À retrouver dans l'émission

Vous l’utilisez souvent dans des expressions figurées. Mais que savez-vous vraiment de l’éponge ?

Cette éponge oscillant entre le brun et le rouge est appelée baril de rhum. On la trouve dans les Caraïbes.
Cette éponge oscillant entre le brun et le rouge est appelée baril de rhum. On la trouve dans les Caraïbes. Crédits : Aleksei Permiakov - Getty

Selon la Bible, un soldat romain aurait donné à boire à Jésus crucifié à l’aide d’une éponge, laquelle devint une relique qui porta le nom de Sainte Éponge. Quel destin pour un animal aussi sommaire qu’une éponge ! 

Car l’éponge est bien un animal puisqu’elle possède du collagène, une protéine que l’on retrouve dans des tissus comme notre peau. Il existe plus de 9000 espèces d’éponges, le plus souvent marines, plus rarement d’eau douce, sans oublier qu'il y en a dans les égouts.

Au fond des mers vit une foule d’êtres vivants fixés. Ils semblent inertes, végétatifs, bien que très peu d’entre eux fassent partie du monde végétal. Nous entrons dans le monde des animaux filtreurs et parmi eux, les spongiaires. Au passage, nous devons écarter le remuant Bob l’éponge pour le ranger dans les synthéticozoaires. 

L’anatomie des vraies éponges est édifiée autour de deux couches de tissus. La couche interne est tapissée de cellules munies de flagelles qui entretiennent un courant d’eau à travers un système de canaux et de pores. Une éponge est une sorte de mousse poreuse ouverte sur le milieu ambiant. 

Une éponge, c’est d’abord absorbant. Lorsqu’elle est séchée, elle peut absorber une quantité d’eau équivalente à 22 fois sa masse sèche. Ne dit-on pas de quelqu’un qu’il est une éponge, lorsqu’on veut souligner ses capacités d’imprégnation, de mémorisation ? 

Cette propriété n’a pas échappé aux Crétois qui se servirent des éponges pour leur toilette bien avant notre ère. Il existe même une île grecque, Kalymnos, reconnue comme l’île des pêcheurs d’éponges, en général des démosponges du genre Spongia ou Hippospongia

Une costaude

Depuis l’Antiquité l’éponge est utilisée pour essuyer, nettoyer, effacer la craie du tableau, d’où l’expression « passer l’éponge » pour signifier que l’on oublie un grief et que l’on passe à autre chose. L’éponge servait à nettoyer et rafraîchir le visage des boxeurs ce qui a donné « jeter l’éponge » pour signifier que l’un d’eux abandonne le combat. Expression qui est sorti du monde de la boxe pour évoquer toutes sortes de renoncements. 

Mais les éponges n’ont jamais jeté l’éponge, justement. Elles comptent parmi les tout premiers animaux connus du Cryogénien, voici 700 millions d’années. Nombre d’entre elles résistent à l’acidification des océans et au réchauffement climatique, si bien que là où les récifs coralliens meurent, elles prennent leur place. Elles ont la capacité de se régénérer si elles sont fragmentées. Plus étonnant encore, elles peuvent rester déshydratées plusieurs années, puis revivre si elles sont remises à l’eau. 

Enfin, preuve ultime d’opiniâtreté, elles sont les animaux qui vivent le plus longtemps. Des éponges des eaux froides antarctiques battent les records de longévité. Les plus grandes des éponges hexactinellides Scolymastra joubini ont un âge évalué entre 13 000 et 15 000 ans ce qui en fait les plus vieux êtres vivants connus ! 

L’éponge absorbe le temps ! La prochaine fois que vous vous laverez avec une éponge véritable, pensez-y ! Vous rajeunirez peut-être.

L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......