LE DIRECT
Portrait d'Andrias davidianus, autrement dit salamandre géante de Chine. Autrefois commune, elle est en danger d'extinction.

La salamandre géante

3 min
À retrouver dans l'émission

Certains animaux ont tout pour générer des doutes, des mythes et des légendes. C'est le cas d'un gros amphibien dont la taille le dispute à la longévité au rang des sources d'étonnements. De la Hollande à la Chine, la salamandre géante fascine depuis des siècles.

Portrait d'Andrias davidianus, autrement dit salamandre géante de Chine. Autrefois commune, elle est en danger d'extinction.
Portrait d'Andrias davidianus, autrement dit salamandre géante de Chine. Autrefois commune, elle est en danger d'extinction. Crédits : Best View Stock - Getty

1726, une carrière proche du lac de Constance, le squelette d'un enfant. Non aucun crime odieux n'a été commis. Le médecin et naturaliste suisse Johann Scheuchzer découvre un fossile étrange qui évoque un enfant. Le fossile est brisé, de sorte que les jambes sont invisibles. Convaincu d’avoir mis à jour une connexion entre un fossile et le texte biblique, il baptise cet homme de petite taille Homo diluvii testis, ce qui signifie « Homme témoin du déluge ».

Replaçons Scheuchzer dans son contexte du XVIIIe siècle. Les naturalistes d'alors ne s’étonnent guère de trouver des fossiles de poissons et autres animaux aquatiques dans les montagnes. Le déluge étant supposé avoir submergé la Terre entière, toute victime laissée ainsi pétrifiée, même en haut des montagnes, apparait comme un témoin abandonné par les eaux diluviennes lors de leur retrait.

Quoi qu'il en soit, le fossile est acheté par un musée hollandais en 1802. En 1810 la Hollande devient française, et en 1811 l'anatomiste Georges Cuvier, inspecteur des établissements publics d’enseignement supérieur pour l’empire, inspecte. Cuvier examine le fossile et y reconnait une salamandre géante inconnue. Elle sera scrutée et décrite par des naturalistes suisses, juste retour des choses, sous le nom de Salamandra, puis d'Andrias scheuchzeri, dont le nom de genre signifie « image de l’homme ».

En 1836, le zoologiste néerlandais Coenraad Jacob Temminck découvre la salamandre géante du Japon qui devient très vite Andrias japonicus. En effet dans les eaux douces japonaises, habite l’un des plus grands amphibiens connus. Les spécimens mesurent jusqu’à deux mètres et atteignent 35 kilos. La salamandre géante du Japon n’est pas très belle : de couleur sombre et terne, ses yeux sont minuscules, et sa peau est grumeleuse. Sa réputation ne vient donc pas de sa beauté, mais de sa chair délicate, de sa grande gueule et de sa longévité. En captivité, celle-ci est attestée à 80 ans, mais les rumeurs lui en accordent 150.

Une espèce cannibale 

Quant à sa grande gueule, il se raconte qu’au XVIIe siècle, un guerrier, Hikoshiro, fut avalé tout rond par Hanzaki, une salamandre géante de dix mètres de long. Hikoshiro parvint alors à s’extirper de l’estomac du monstre en le lacérant de son sabre, avant de le hacher menu. Le fait est que la gueule démesurée de l’animal peut se distendre et engouffrer la tête d’un congénère, c’est-à-dire une tête aussi grosse que… la sienne. Car l’espèce est cannibale, et tout individu doit défendre sa ponte contre les attaques des autres. En Chine, vit Andrias davidianus, proche cousine de la japonaise.

Tout ce petit monde se ressemble beaucoup. Il est même impossible de distinguer le fossile qui date du Miocène supérieur, c’est-à-dire de 13 millions d’années, de l’actuelle salamandre géante de Chine dont un spécimen âgé de plus de 200 ans a été trouvé en 2015. De quoi alimenter pas mal de mythes.

Cette histoire de salamandre géante fossile est digne d'un roman. D'ailleurs elle en a inspiré un, celui du tchèque Karel Čapek écrit en 1936, et intitulé La Guerre des salamandres. Pas fréquent qu’un fossile soit l’acteur d’un roman.

L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......