LE DIRECT
La pyrite est aussi appelée l'or des fous.

La tectonique de la pyrite

3 min
À retrouver dans l'émission

Mouvements géologiques et réactions chimiques en chaîne transforment durablement la croûte terrestre. Ces dynamiques qui s’étalent sur des millénaires façonnent nos paysages et ne sont pas sans impact sur nos vies, nos cultures ou encore nos économies.

La pyrite est aussi appelée l'or des fous.
La pyrite est aussi appelée l'or des fous. Crédits : lissart - Getty

Le souffle court des champions dans les vingt virages de la montée vers l'Alpe d'Huez. Images d’une étape de légende du Tour de France. Une terrible ascension gravie deux fois en 2013. Étape de folie, remportée par le français Christophe Riblon à la suite d'une fantastique poursuite derrière l’américain Tejay Van Garderen au milieu d'une foule frénétique.

Mais ce beau vainqueur ne se doutait pas qu'il escaladait les pentes de ce que les géologues appellent un synclinorium. Quelques explications s'imposent. Dans la mer qui couvrait les Alpes au Jurassique inférieur, il y a un peu moins de 200 millions d’années, se sont déposés des sédiments meubles. Progressivement enfouis, ils se sont transformés en calcaire. Bien plus tard, au cours de l’ère tertiaire, la formation des Alpes s’est mise en marche. La tectonique a provoqué l’émersion de ces calcaires. Elle les a plissés une première fois, puis a replissé les premiers plis selon une autre direction, créant ainsi des plis de plis : notre synclinorium.

C’est cela que l’on observe dans la région de Bourg d’Oisans où les roches portent le témoignage de ces épisodes titanesques. Les forces de compression étaient telles que les calcaires se sont feuilletés, se transformant en schistes. Mais qui dit compression dans une direction, dit dilatation dans une autre. Un peu de géométrie…

Imaginez que vous emprisonniez entre deux plaques qui se rapprochent de la pâte à modeler. Celle-ci va se comprimer dans le sens du serrage, tout en s’échappant, c’est-à-dire se dilatant, sur les côtés. Compression dans un sens, extension dans l’autre. Vous me suivez… Dans les roches, l’extension crée des vides, petites fissures ouvertes par exemple. Des fluides circulent à l’intérieur de la croûte terrestre. Venus des profondeurs, ils sont très chauds et dissolvent divers éléments chimiques : silice, fer, cuivre…

En remontant le long des fissures, ils se refroidissent et déposent au passage les éléments qu’ils renferment. La silice va le plus souvent former des veines de quartz blanc laiteux. Lorsque le dépôt pourra se faire dans une cavité un peu plus vaste, c’est une géode qui se formera ou une superbe gerbe de prismes à pointe pyramidale, parfaitement transparents. Le Graal des cristalliers de la région, destiné à être taillé et transformé en ornements. En 1717, les cristalliers exploitent activement le site de La Gardette.

L'or des fous

Associé au quartz ils découvrent une substance jaune. De l’or, oui de l’or… Mais malgré tous les efforts déployés, notamment un peu avant la Révolution française, les quantités sont trop faibles pour une véritable exploitation. Bourg d’Oisans ne sera jamais la Californie.

En revanche on y trouve un sulfure de fer, la pyrite, et la chalcopyrite, qui renferme aussi du cuivre. Leurs cristaux jaune brillant présentent de magnifiques faces… d’un tel éclat que cela leur a parfois valu d’être pris pour de l’or… D’où leur surnom d’or des fous. La folie de l'étape de 2013 rejoint d'une certaine manière celle de l'or des fous, une autre folie enfouie loin sous les roues des coureurs.

L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......