LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Le kiwi est un oiseau vraiment pas comme les autres... Pour commencer, il ressemblerait presque à un Pokémon.

Le contraire d’un aigle

3 min
À retrouver dans l'émission

Drôle d’oiseau, ce kiwi propre à la Nouvelle-Zélande. Pour commencer, il ne vole pas. Mais ce n'est pas tout...

Le kiwi est un oiseau vraiment pas comme les autres... Pour commencer, il ressemblerait presque à un Pokémon.
Le kiwi est un oiseau vraiment pas comme les autres... Pour commencer, il ressemblerait presque à un Pokémon. Crédits : Oliver Strewe - Getty

Lorsque l’on évoque un kiwi, la première image qui vient à l’esprit est celle d’un petit fruit vert un peu pelucheux. Un fruit fort sympathique car délicieux, tout autant qu’excellent pour la santé. 

Toutefois, ce n’est pas ce kiwi que je souhaite évoquer aujourd’hui, mais une jolie boule de plumes duveteuses, en forme de poire, montée sur deux pattes et ornée d’un long bec, courbe et flexible. Vous aurez compris qu’il s’agit du kiwi, oiseau emblématique de Nouvelle-Zélande. 

Cet oiseau d’une cinquantaine de centimètres est grisâtre à brunâtre, et surtout il ne possède ni ailes ni queue apparentes. Bref, un drôle d’oiseau. Avec leurs ailes réduites à des moignons, mais par ailleurs pourvues d’une griffe, les kiwis sont cloués au sol. Ils fréquentent les forêts de nuit. 

Contrairement aux chouettes dont les yeux sont très performants, les kiwis ont de tout petits yeux, les plus petits de tous les oiseaux, et certains kiwis sont même aveugles. De fait, les kiwis ne se servent tout simplement pas de leurs yeux. Dans l’obscurité, pas besoin de voir. 

Et pourtant, il chasse.... 

Malgré ce handicap qui paraît difficile à surmonter, le kiwi est un chasseur. Il traque les vers, les insectes et autres arthropodes de la litière forestière. Et, à l’occasion, quelques larves, graines, fruits, ou amphibiens. Mais comment fait-il ? Il chasse à l’odorat, qu’il a très développé. 

Les narines sont projetées à l’extrémité du bec, ce qui est exceptionnel chez les oiseaux. D’autres capteurs olfactifs sont localisés au bout du bec et sur la mandibule. Il chasse aussi au toucher à l’aide de grandes soies raides et sensibles situées à la base du bec. Des équivalents de vibrisses, un peu comme les « moustaches » du chat. En outre, le kiwi a l’ouïe très fine. Donc aveugle ou mal voyant, les autres sens du kiwi sont affutés. 

Autre curiosité, l’œuf est d’une taille record en proportion de l’animal. Il pèse 25% de la masse du corps ! Quelques jours avant la ponte, l’œuf prend tellement de place que l’estomac s’en trouve comprimé et que la femelle doit cesser de s’alimenter ! Enfin, oiseau de tous les records, le kiwi présente le plus gros génome connu chez les oiseaux, avec 1,65 milliards de nucléotides ! 

Les kiwis sont endémiques de Nouvelle-Zélande. Pas étonnant puisqu’ils ne volent pas. Les scientifiques ont même découvert que les populations des différentes vallées forestières ne se croisent pas. Notre kiwi est donc casanier. Tant et si bien qu’il pourrait exister plus d’espèces de kiwis que ce que l’on croit. On en dénombre cinq aujourd’hui, mais il ne serait pas étonnant que des populations isolées s’avèrent être de nouvelles espèces. 

En attendant, avec ses yeux atrophiés, ses ailes en moignons et son bec mou, le kiwi est une sorte d’image en négatif d’un aigle à la vue perçante aux grandes ailes et au bec redoutable. Tandis que bien des pays s’approprient l’aigle glorieux dans leur héraldique, la Nouvelle Zélande brandit fièrement son kiwi jusque sur les maillots de son équipe de rugby… à treize ! Pas si mal pour un drôle d’oiseau ! 

L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......