LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Photo de la momie du pharaon Ramsès II prise en 1976 au musée de l'Homme à Paris où elle était arrivée en septembre afin de subir un traitement d'assainissement.

Ramsès et la courtisane

3 min
À retrouver dans l'émission

Une même maladie a frappé le pharaon d’Égypte et une des plus célèbres courtisanes françaises. Une maladie qui n’a pas disparu et qui touche avant tout les plus modestes.

Photo de la momie du pharaon Ramsès II prise en 1976 au musée de l'Homme à Paris où elle était arrivée en septembre afin de subir un traitement d'assainissement.
Photo de la momie du pharaon Ramsès II prise en 1976 au musée de l'Homme à Paris où elle était arrivée en septembre afin de subir un traitement d'assainissement. Crédits : AFP

Quel rapport peut-il y avoir entre Marie Duplessis, demi-mondaine entretenue et Ramsès II, grand pharaon égyptien qui vécut au XIIIe siècle avant J.C. ? Marie Duplessis n’était pas égyptologue, et Ramsès n’a pas vécu assez longtemps pour s’éprendre de Marie et la combler des trésors de l’Égypte. Le lien est qu’ils ont été frappés par un redoutable bacille. 

Faisons un bond dans le temps. Septembre 1976, à l’aéroport du Bourget, on déroule le tapis rouge. Un chef d’État atterrit et il sera escorté par la garde républicaine jusqu’à l’hôpital du Val-de-Grâce. Seulement voilà, le chef d’État est dans un sarcophage de la fin de l’âge du Bronze. Vous avez compris qu’il s’agit de la momie de Ramsès II. Une cinquantaine de spécialistes se penchent sur la momie qui est attaquée par des champignons. Elle sera stérilisée par irradiation aux rayons gamma et le 10 mai 1977, guérie, elle retrouvera le sol égyptien. 

Mais si la momie était guérie, qu’en était-il de Ramsès II ? Les bilans médicaux conclurent que Ramsès serait mort à plus de quatre-vingt-dix ans. Pas mal ! Il souffrait d’arthrose et d'une maladie rhumatologique, la spondylarthrite ankylosante. Les paléo-pathologistes trouvèrent en outre des lésions typiques de la tuberculose osseuse. Diagnostic confirmé par les bactériologistes qui ont décelé de l’ADN de Mycobacterium tuberculosis, le bacille, agent de la tuberculose. Il est possible que Ramsès en soit mort, cependant ce n’est pas certain. En effet, la tuberculose est une infection aux effets variables selon les individus, et que le pharaon aurait pu la contracter sans en mourir. Quoi qu’il en soit, il l’avait bel et bien attrapée. 

La maladie des pauvres

Marie Duplessis, elle, est morte de la tuberculose en 1847 à l’âge de 23 ans. Simple et pauvre, mais d’une beauté légendaire, elle devint l’une des courtisanes les plus prisées, les plus célèbres et les plus chère à entretenir du tout Paris. Alexandre Dumas fils, son amant pendant une courte année, l’immortalisa en 1848 dans son roman, La Dame aux camélias. Œuvre qui a inspiré La Traviata à Verdi et la sublime agonie de Violetta. En ce milieu du XIXe siècle, on ne connaît pas encore l’origine de ce mal, alors dénommé phtisie, qui fait des ravages parmi les populations pauvres. 

En 1882, le bactériologiste allemand Robert Koch identifie le coupable, un bacille, c’est-à-dire une bactérie, qui portera son nom. En 1921, Albert Calmette et Camille Guérin démontrent l’efficacité d’un vaccin conçu à l’origine pour le bétail, le fameux BCG, pour « Bacille de Calmette et Guérin ». En 1943, Selman Waksman découvre la streptomycine qui permet la première guérison d'un malade gravement atteint. 

Aujourd’hui encore, la tuberculose reste la première cause de mortalité d'origine infectieuse, ayant causé 1,5 millions de décès en 2014, surtout dans les pays les plus pauvres qui n’ont pas accès aux antibiotiques. En triste compensation, si l’on peut dire, Marie Duplessis, victime issue de la pauvreté, aura sans doute contaminé nombre de ses riches amants d’un Mycobacterium tuberculosis

L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......