LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Photo d'une cigogne sur son nid, en Autriche.

Les chercheurs discutent, les cigognes passent

3 min
À retrouver dans l'émission

D’où vient la légende selon laquelle les cigognes apporteraient des bébés ?

Photo d'une cigogne sur son nid, en Autriche.
Photo d'une cigogne sur son nid, en Autriche. Crédits : Westend61 - Getty

Les chercheurs discutent, argumentent, cherchent à comprendre entre eux pourquoi leurs résultats sont différents. La controverse fait partie de la marche normale de la science. En ornithologie, une controverse a eu pour objet… la cigogne. 

Non pas parce qu’elle a la réputation d’apporter les bébés. Aucun scientifique n’a pris le soin de vérifier cette légende. Mais parce que sa filiation est ambiguë. Pourtant, à première vue, une cigogne, ça n’a pas l’air bien compliqué. Non ? 

Voici les termes du débat. L’étude scientifique de l’anatomie des cigognes aboutit à les rapprocher des flamants roses. En revanche, la comparaison des génomes place les cigognes (les ciconiiformes) à proximité des pélécaniformes, au sein d’un grand groupe d’oiseaux marins, appelé Natatores, qui comprend aussi les plongeons, les cormorans, les manchots, les albatros et… les hérons. 

Pendant que les scientifiques discutent, revenons à la légende associée à la cigogne blanche, Ciconia ciconia. Il s’agit d’une légende alsacienne apparue vers 1850. Les femmes désireuses d’avoir un enfant devaient faire un vœu au-dessus d’un Kinderbrunnen, autrement dit un « puits à enfants », entretenu par un gnome à barbe blanche. Sous la cathédrale de Strasbourg existait un lac souterrain où jouaient les âmes des enfants en attente de naître. Le vœu fait, le gnome prenait sa barque pour aller pêcher une âme et la déposer sur la margelle du puits. 

Une cigogne arrivait et de son bec puissant, elle déposait le bébé dans un panier avant de le porter jusque dans son berceau. On disait en Alsace que si une cigogne volait à basse altitude au-dessus d’une jeune femme, celle-ci aurait un bébé dans l’année. 

Depuis la Rome antique

Cette affirmation soulève deux questions. D’abord, pourquoi une légende alsacienne ? Réponse : parce que les cigognes habitent l’Alsace. Et de plus en plus. En effet, avec des hivers moins rigoureux, les cigognes reviennent de plus en plus tôt. Certaines optent pour un hivernage dans l’ouest ou dans le sud de la France, voire ne partent plus du tout. 

Seconde question : pourquoi la cigogne ? L’histoire remonte loin. La cigogne est l’emblème de la déesse Héra en Grèce et de Junon à Rome, déesses protectrices du mariage et des femmes, associées à la fécondité et la maternité. Cet oiseau migrateur au bec puissant était connu pour voyager, et donc il était apte au transport des bébés. De plus la cigogne arrive au printemps, associé au réveil de la nature et aux naissances. 

Et même plus. En Allemagne, on considérait que leurs âmes étaient susceptibles d’être humaines. Quoi de plus normal, alors, qu’elles nous soient si favorables. La légende des cigognes, oiseau porteur de bébé, propice aux naissances, s’est répandue partout en France où elle se perpétue sur des faire-part. Elle a même dépassé nos frontières pour atteindre l’Amérique latine et l’Extrême-Orient. 

Et pendant ce temps-là, nos scientifiques discutent pour savoir si les belles cigognes sont proches des pélicans ou des flamants. Franchement moins poétique ! 

L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......