LE DIRECT
Depuis bien longtemps, les fossiles de trilobites fascinent les humains. Celui-ci a été trouvé au Wyoming, aux États-Unis.

Un si joli fossile, le trilobite

3 min
À retrouver dans l'émission

Les liens entre nature et culture sont difficiles à démêler. L’histoire de fossiles si beaux qu’ils deviennent des ornements ou que des sculpteurs tâchent de les reproduire donne à réfléchir.

Depuis bien longtemps, les fossiles de trilobites fascinent les humains. Celui-ci a été trouvé au Wyoming, aux États-Unis.
Depuis bien longtemps, les fossiles de trilobites fascinent les humains. Celui-ci a été trouvé au Wyoming, aux États-Unis. Crédits : Layne Kennedy - Getty

L’animal avance sur ses courtes pattes un peu frêles. Un danger approche, aussitôt il se met en boule. Non ce n’est pas un hérisson. Il s’agit d’un Phacops, trilobite qui vivait il y a 380 millions d’années. 

Les trilobites sont de petits animaux marins articulés ressemblant à des crustacés apparus au début et disparus un peu avant la fin de l’ère primaire. Ils peuplèrent ainsi les mers pendant près de 300 millions d’années. Pas mal ! 

Les trilobites ont un corps ovale et aplati organisé en trois parties, d’où leur nom. La tête porte deux gros yeux. Le thorax est composé d’une succession d’une quinzaine d’anneaux transversaux munis ventralement de petites pattes. L’extrémité postérieure est arrondie. Le tout est protégé par une carapace dorsale calcifiée, constituée de plusieurs éléments à l’image d’une petite armure. 

Bouclier sur la tête et sur l’arrière, plaques articulées sur les anneaux, les trilobites sont d’autant mieux protégés qu’ils peuvent se mettre en boule, la tête venant s’accoler au bouclier postérieur. Certains sont magnifiquement ornés d’éperons de chaque côté de la tête ou d’épines latérales qui offrent une protection supplémentaire contre d’éventuelles attaques. 

Les trilobites ont colonisé toutes les mers du globe. La plupart vivaient sur le fond où, pour se nourrir, ils capturaient des animaux plus petits qu’eux. Ils devaient avoir une bonne vue grâce à leurs yeux à facettes, un peu comme ceux d’une sauterelle. Toutefois, certains habitant des grandes profondeurs ont perdu l’usage de leurs yeux et sont peu à peu devenus aveugles. 

Ils se reproduisaient en pondant des œufs et grandissaient, comme les crustacés d’aujourd’hui, par mues successives. Les trilobites n’ont pas d’équivalents dans les mers actuelles et ces fossiles originaux ont toujours fasciné. 

À Arcy-sur-Cure en Bourgogne, une grotte préhistorique a livré un trilobite dans des niveaux du Magdalénien datés d’il y a 15 000 ans. Ce trilobite a été apporté de fort loin car aucune couche à trilobite n’affleure dans un rayon de plus de 300 kilomètres. 

Vrais et faux fossiles

Les Chinois voyaient dans les trilobites d’anciennes hirondelles. Une évocation liée à l’ornementation du bouclier postérieur ? Plus récemment, les indiens de l’Utah portaient des trilobites en pendentif pour se protéger tout à la fois de leurs ennemis et des maladies. 

Les trilobites fascinent et les plus beaux sont fort prisés. Prisés à tel point que cela a pu donner des idées. Au Maroc affleurent des terrains qui renferment des fossiles de toute beauté, dont des trilobites. Un commerce s’est installé. Pourquoi pas ? D’autant qu’il se fait au bénéfice des populations locales et que les scientifiques peuvent y avoir accès. Mais voilà, certains sont devenus des sculpteurs fort habiles qui, plutôt que de s’acharner à découvrir, puis minutieusement dégager un trilobite, ils se sont mis à en fabriquer des faux. 

Reproductions à l’identique des vrais ou œuvres d’imagination, les deux coexistent. 250 millions d’années après leur extinction, l’évolution des trilobites se poursuit grâce à l’imagination des Hommes. 

Chroniques

6H06
22 min

Le Réveil culturel

Maryline Desbiolles : " Nos origines ne sont pas derrière nous, mais peut-être devant "
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
À venir dans ... secondes ...par......