LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Gros plan sur les cornes d'un rhinocéros noir vivant en Afrique du Sud.

Une corne trop convoitée

3 min
À retrouver dans l'émission

Malheureusement pour ceux qui la portent au milieu de la figure, la corne de rhinocéros est très prisée, entre autres car elle est parée de vertus aphrodisiaques. Une réputation d’ailleurs dénuée de toute preuve scientifique.

Gros plan sur les cornes d'un rhinocéros noir vivant en Afrique du Sud.
Gros plan sur les cornes d'un rhinocéros noir vivant en Afrique du Sud. Crédits : Paul Souders - Getty

Trouvez-vous bien normal d’avoir une corne au bout du nez ? C'est pourtant ce que l'évolution a fini par attribuer aux rhinocéros. D'ailleurs la plupart en ont même deux, comme le rhinocéros blanc ou celui de Sumatra. Certains de leurs anciens cousins en possédaient de très imposantes comme le rhinocéros laineux que fréquentaient nos ancêtres lors du dernier âge glaciaire.

Les cornes des rhinocéros sont des armes redoutables qui leur permettent de se défendre ou, plus rarement, de se combattre entre grands mâles. Mécaniquement, la solution retenue a été d'agglomérer des phanères, autrement dit des poils, qui offrent l'avantage de pousser vite: une corne de rhinocéros peut croître de sept centimètres par an. Autre avantage, elle peut repousser tout comme nos cheveux le font entre deux visites chez le coiffeur.

Une réputation usurpée... et malheureuse 

Hélas, trois fois hélas pour les rhinocéros, ces cornes ont depuis toujours attiré l'attention des humains. Comme trophées en premier lieu. Hemingway rangeait les rhinocéros dans les « big five », aux côtés des lions et autres buffles, animaux que tout chasseur de fauves qui se respecte devait avoir tués. Mais aussi pour d'autres usages. Depuis fort longtemps, la corne de rhinocéros est très prisée en Asie, où elle est utilisée dans la médecine traditionnelle pour soigner fièvres et maladies cardio-vasculaires, voire cancers.

Elle est surtout parée de vertus aphrodisiaques sans doute liées à sa posture dressée, mais aussi au fait que l'accouplement des rhinocéros est du genre… assez long. Deux bonnes raisons pour en faire de la corne le remède miracle contre certaines déficiences masculines.

Pourtant, il n’existe aucune validation scientifique de telles vertus thérapeutiques. Mais ces croyances favorisent une flambée de la demande de poudre de corne en Asie, et la flambée des prix qui l’accompagne : jusqu’à 60 000 dollars le kilo… soit plus cher que l’or ! 

Le braconnage est en expansion inquiétante, d'autant qu'il reste moins de 30 000 rhinocéros dans le monde. Alors que seuls 62 rhinocéros avaient été braconnés sur tout le continent africain en 2006, ce chiffre atteint 1 090 individus en 2013, puis 1342 en 2015. En 2017, un rhinocéros blanc a même été tué en France, dans l'enceinte du parc zoologique de Thoiry.

Le commerce illégal de corne de rhinocéros est désormais l’une des activités criminelles les plus structurées. Tout cela, bien que la corne de rhinocéros soit simplement composée de kératine – une protéine présente dans les cheveux et les ongles des animaux et des humains – et de quelques acides aminés et minéraux. Une sorte d’ongle conique géant. Alors, est-il plus normal d'avaler des rognures d'ongles en les imaginant aphrodisiaques que d'avoir une corne sur le nez ?

Mais comme l'écrivait Ionesco dans sa pièce Rhinocéros : « Peut-on savoir où s'arrête le normal, où commence l'anormal ? Vous pouvez définir ces notions, vous, normalité, anormalité ? »

L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......