LE DIRECT
Les vocalises du gecko peuvent s'entendre à 100 mètres à la ronde

Une source d'inventions, le gecko

3 min
À retrouver dans l'émission

Le gecko est un grand lézard de 35 centimètres qui vit en Asie du sud-est. Sa capacité à adhérer aux surfaces verticales, même en cas de vents puissants, ou ses doigts autonettoyants sont sources d'inspiration pour les ingénieurs.

Les vocalises du gecko peuvent s'entendre à 100 mètres à la ronde
Les vocalises du gecko peuvent s'entendre à 100 mètres à la ronde Crédits : kuritafsheen - Getty

La petite Sandrine est bien étonnée. Elle observe un animal qui se lèche les yeux avec sa langue… Il marche au plafond… Elle n’en ferait pas autant. Il pousse des cris stridents… Cette fois, elle pourrait le faire, en étant énervée. 

Cet animal est le gecko, un lézard dont le genre compte une soixantaine d’espèces distribuées en Asie et Océanie. Vous êtes sur le point de me dire que je n’y connais rien et que lors de nuits d’été vous en avez observés en Provence. Vous avez raison. Celui que vous avez contemplé est une tarente, un petit lézard du grand groupe des Gekkota dont le nom latin est Tarentola mauritanica

Mais moi aussi j’ai raison, car votre gecko familier n’est pas un pur gecko. Le vrai gecko, l’authentique, est le gecko tokay, Gecko gecko. Un grand lézard de 35 centimètres, qui vit en Asie du sud-est. 

Un chasseur d'insectes aux puissantes vocalises

Son corps gris bleuté avec des points orange est superbe. Animal nocturne, ses grands yeux aux pupilles verticales cachent un secret, des lunettes naturelles invisibles. Dépourvu de paupière, chaque œil est recouvert d’une écaille transparente que les zoologistes ont appelé « lunette ». Vous essuyez vos lunettes avec une lingette, lui les essuie avec sa langue, qu’il a grande, parce que sa bouche est ample. Cela n’empêche pas son regard d’être plutôt inexpressif. 

C’est que notre gecko ne s’exprime pas avec ses mirettes, mais avec sa voix. Contrairement à la plupart des lézards, il crie très fort ! Son répertoire sonore s’entend à plus de 100 mètres. Il s’en sert pour marquer son territoire et, à la saison des amours, pour conter fleurette. Ses vocalises incessantes peuvent vous faire passer des nuits d’enfer ! 

En contrepartie, chasseur d’insectes, il débarrassera votre demeure des indésirables. En Malaisie, les geckos, qui vivent habituellement en forêt, élisent souvent domicile dans les maisons. Un gecko dans une maison porte bonheur. S’il se met à crier juste après la naissance d’un enfant, celui-ci aura une vie heureuse. À l’inverse, en France, une morsure de gecko coupait le lait des femmes, nuisant ainsi au bébé. 

Le gecko, une source de bioinspiration pour les ingénieurs

Le gecko est connu pour marcher au plafond et grimper aux vitres. Il réalise cet exploit grâce à une incroyable adaptation. Les coussinets des doigts des geckos sont formés d'une série de lamelles transversales recouvertes de fibres souples qui se ramifient elles-mêmes en centaines de branches. 

Ce n’est pas de la glue, ni des ventouses, ni des forces de frottement, qui permettent à ces lézards de circuler sur des vitres verticales, mais des interactions électriques entre les poils des pattes, les forces de van der Waals. Les presque 7 millions de fibres des pattes d’un gecko peuvent tracter l’équivalent de deux hommes adultes. Donc pas de problème pour adhérer à un plafond, même par grand vent. 

Ce n’est pas tout. Les poils sont recouverts de phospholipides, qui rendent les doigts autonettoyants. Le gecko peut décoller ses pattes d’une surface poussiéreuse sans emporter de saletés. Le gecko est devenu une sacrée source de bioinspiration pour les ingénieurs ! 

L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......