LE DIRECT
Les jardins du Palais de l'Elysée, l'endroit parfait pour une réception mondaine

Episode 12 : "Le jeu de l'amour et du hasard"

29 min
À retrouver dans l'émission

Contrairement au détective Frédéric Larsan, Rouletabille ne soupçonne pas Darzac, le fiancé de Mathilde Stangerson. Mais comment prouver son innocence ?

Les jardins du Palais de l'Elysée, l'endroit parfait pour une réception mondaine
Les jardins du Palais de l'Elysée, l'endroit parfait pour une réception mondaine Crédits : Bertrand Langlois - AFP

Après avoir conté à son fidèle et bon maître Sainclair la soirée qu’il passa chez le Président de la République dans les jardins de l’Elysée, Rouletabille tente de mettre au clair les événements dont il fut le témoin. Alors que Darzac serait le seul coupable plausible eu égard aux preuves réunies jusque-là, le jeune reporter croit en son honnêteté lorsqu’il lui jure être innocent. Comment mettre en lien la phrase de l’amoureux éploré “Faudra-t-il que je commette un crime pour vous avoir à moi ?” et le fragment de lettre brûlée découvert dans la cheminée des Stangerson ? Pourquoi le fait de remémorer à Robert Darzac cette phrase qui l’accuse tout entier lui est-il moins pénible que la formule sibylline et obscure “le presbytère n’a rien perdu de son charme, ni le jardin de son éclat” ? C'est à n'y rien comprendre !

Bibliographie

L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......