LE DIRECT
US actors Janice Akers and Isma'il Ibn Conner perform in the play "Black Battles With Dogs" written by Bernard-Marie Koltes and directed by Arthur Nauzyciel, 07 July 2006 during the Avignon international theater festival, south of France.

Etre noir sur scène

9 min
À retrouver dans l'émission

Régulièrement des artistes et des directeurs de scène alertent sur l'absence de "personnes issues de la diversité" sur les plateaux des théâtre français.

US actors Janice Akers and Isma'il Ibn Conner perform in the play "Black Battles With Dogs" written by Bernard-Marie Koltes and directed by Arthur Nauzyciel, 07 July 2006 during the Avignon international theater festival, south of France.
US actors Janice Akers and Isma'il Ibn Conner perform in the play "Black Battles With Dogs" written by Bernard-Marie Koltes and directed by Arthur Nauzyciel, 07 July 2006 during the Avignon international theater festival, south of France. Crédits : AFP - AFP

Je me souviens très bien quand je me suis posée cette question la première fois, je devais être au collège, j’habitais à Evreux à ce moment là, je n’allais pas très souvent au théâtre. Un soir j’étais allée voir La Bonne âme de Setchouan dans une mise en scène d’Irina Brook, et dans le rôle de Wang le porteur d’eau, qui est si je me souviens bien, un des premiers personnages qui entre en scène, il y avait Augustin Ruhabura. Il est noir, c’était probablement le premier Noir que je voyais sur une scène de théâtre, et j’étais interloquée dans ma jeunesse de spectatrice qu’un Noir puisse jouer un personnage qui s’appelait Wang dans une petite ville de Chine.

De fait on voit peu de noirs ou d’arabes ou d’asiatiques sur scène en France, moins qu’en Angleterre par exemple ou aux Etats-Unis, c’est évident.

Samedi dernier se tenait aux Bouffes du nord un débat sur “les visages de la diversité” sur les scènes et dans les films français, un débat qui revient régulièrement, dans la bouche notamment de directeurs de scènes comme le chorégraphe Rachid Ouramdane, qui a encore signé la semaine dernière dans le journal Libération une tribune sur la question de la “diversité” au théâtre…

La question qu’il pose est celle - en amont de la représentation, de la formation des comédiens. Comment encourager certaines populations à intégrer les écoles de théâtre? Arnaud Meunier directeur de la comédie de Saint Etienne qui est aussi une école s’interroge régulièrement là-dessus, il a mis en place un recrutement spécifique pour son école qui s’apparente au système mis en place par Sciences po. Rachid Ouramdane lui participe à un programme qui s’appelle “premier plan”, mis en place il y a quelques années par Stanislas Nordey. C’est une forme de discrimination positive, des classes spécifiques ou formations spéciales, et comme tout programme de ce type en France, il suscite bien des débats. Samedi pendant le débat aux Bouffes du nord un jeune comédien racontait son parcours au Conservatoire, et exprimait l’inquiétude qu’il a eue lorsqu’il a été reçu: est-ce que j’ai été pris parce que je suis noir ou parce que je suis bon…

En aval de la question scolaire se pose une question esthétique aussi, dramaturgique qui est peut-être plus intéressante et qui pose des questions sur la manière dont on fait du théâtre, et surtout sur la survivance dans la manière dont les metteurs en scène envisagent les rôles du système des emplois: est-ce qu’on fait jouer les noirs par des noirs, les arabes par des arabes, qui revient en fait à la même chose qu’à se demander si on fait jouer les ingénues par des jeunes filles. Ça voudrait dire qu’on cantonne les gens issus de la diversité à un certain répertoire récent, c’est donc absurde. A l’inverse, qu’est-ce que ça veut dire de faire jouer des personnages noirs par des blancs ou des blancs par des noirs? Est-ce qu’il n’y a pas aussi une forme d’absurdité à réfuter totalement la question ethnique quand on est un metteur en scène? La délicatesse de la question est bien représentative de la manière dont en général, on envisage la représentation de non blancs dans l’espace public.

Intervenants
  • Journaliste à délibéré.fr
  • Productrice de l'émission "Une saison au théâtre" sur France Culture
L'équipe
Production
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......