LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Kendji Girac, nommé dans la catégorie Révélations aux Victoires de la Musique 2017

La fabrique des jeunes chanteurs

9 min
À retrouver dans l'émission

Demain se tiendront les Victoires de la Musique, une occasion de se demander: d'où viennent les jeunes chanteurs populaires?

Kendji Girac, nommé dans la catégorie Révélations aux Victoires de la Musique 2017
Kendji Girac, nommé dans la catégorie Révélations aux Victoires de la Musique 2017 Crédits : VALERY HACHE / AFP - AFP

Il y a quelques jours a paru dans L’Obs un article intitulé “label cherche nouveaux talents”, sur la fabrique des jeunes chanteurs aujourd’hui. A quelques jours des Victoires de la Musique, petit point, donc sur la manière dont sont découverts les artistes. Première évidence, la télévision et ses “talent shows”, en bon français des télé-crochets qui émaillent les programmes depuis la fin des années 90. L’article cite des anciens, Olivia Ruiz, Julien Doré, et puis les phénomènes Louane Emera et Kendji Girac, têtes d’affiches de la variété française ces dernières années, le filon n’a pas tari dans la catégorie “révélations” des Victoires par exemple, Amir et Claudio Capéo sont passés par “The Voice”, l’émission phare de TF1. Déjà trois ou quatre générations de chanteurs partagent cette expérience du concours télévisé, qui est aujourd’hui directement liée à l’industrie du disque. J’ai appris en effet que des majors posaient d’emblée des options sur les candidats de certains programmes avant même de les voir et de les entendre, Polydor par exemple avec la Nouvelle Star, Mercury avec The Voice. Pour eux c’est tout bénef, les talent shows organisent les auditions pour eux, et testent en avance la popularité des jeunes pousses. Parfois à l’inverse les producteurs essaient d’infiltrer leurs signatures dans The Voice, par exemple quand le tandem Fréro Delavega se présente à TF1, il avait déjà un engagement auprès de sa maison de disque. Il faut tout de même relativiser cette belle entente, l’article de l’Obs n’en parle mais l’union entre télévision et maisons de disque n’est pas si harmonieuse, un gagnant de the Voice ne vend pas automatiquement des millions de disques, et il y a quelques jours on apprenait que Polydor avait viré Patrick, le gagnant de la Nouvelle Star 2016, qui ne sortira donc pas chez d’album chez eux comme prévu.

Deuxième lieu de découverte, plus traditionnel, la scène. L’article de l’Obs rappelle que toute une génération de chanteurs des années 2000 - Vincent Delerm, Thomas Fersen, Jeanne Cherhal ont été découverts à l’ancienne, dans des cafés ou des petites scènes où ils chantaient en piano ou guitare-voix. C’est aussi le cas plus récemment de Vianney. J’avoue que j’ai du mal à imaginer que des chasseurs de tête se déplacent encore dans des cabarets obscurs de province pour trouver de nouveaux chanteurs quand tout est à portée de clics. Le troisième lieu c’est en effet la vaste toile, je cite l’Obs “beaucoup de directeurs artistiques mènent des vies de traders : les yeux rivés sur leurs écrans, visitant Myspace, Youtube, Soundcloud” etc. Christine and the Queens par exemple a été découverte sur le net, Feu! Chatterton, Fauve, ou encore le trio des LEJ qui est aussi nommé parmi les révélations des Victoires cette année. De la même manière que pour la télévision, un artiste découvert sur le net est déjà un produit semi-fini pour le label qui le découvre: il a déjà souvent des chansons à lui, des clips parfois, et une certaine popularité mesurable sur les réseaux sociaux. Finalement le rôle des labels a beaucoup changé, et leur rôle de découvreur s’est amoindri: à quoi servent-ils donc encore?

Intervenants
  • Journaliste Culture à Rolling Stone, Les Inrocks, Vanity Fair, Vogue
  • directeur de la rédaction de Vanity Fair
L'équipe
Production
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......