LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Jonas Kaufmann à Berlin le 18 octobre 2015

Le tarif "Jonas"

8 min
À retrouver dans l'émission

Il y a quelques jours, le ténor star Jonas Kaufmann a annoncé son retrait d'une production de l'Opéra de Paris, provoquant des réactions de mécontentement et des demandes de remboursement parmi le public.

Jonas Kaufmann à Berlin le 18 octobre 2015
Jonas Kaufmann à Berlin le 18 octobre 2015 Crédits : CLEMENS BILAN / DPA - AFP

Il y a quelques jours, l’Opéra de Paris a publié un communiqué annonçant le retrait de Jonas Kaufmann des Contes d’Hoffmann, production dans laquelle il devait tenir le rôle titre à partir du 31 octobre prochain. D’habitude, la maison publie quelques lignes, sans plus d’explication que ça. Mais Jonas Kaufmann n’est pas n’importe quel chanteur, c’est LE grand ténor du moment, il est aujourd’hui une star mondiale, adulée par des milliers de fans pour sa voix exceptionnelle, son sens de la scène, mais aussi sa plastique. Gros enjeu donc, et le communiqué est à la hauteur: on y lit un message de Jonas Kaufmann lui même, expliquant qu’il annule à regret car il souffre je cite “des effets secondaires d’un médicament qui ont fait éclater une petite veine sur ses cordes vocales, et qu’il doit arrêter de chanter jusqu’à ce que l’hématome se soit résorbé pour éviter des lésions irréversibles”. On remarque le niveau d’intimité que l’on partage désormais avec le grand ténor, allant jusqu’aux détails les plus médicaux de la raison de cette annulation: un vrai mot d’excuse.

Certains ont dû se dire: il nous doit bien ça. En effet les représentations de Jonas Kaufmann drainent tout un public d’afficionados qui sont prêts à prendre des billets d’avion et payer des places très chères pour le voir et l’entendre de près. Et qui ne sont pas du tout satisfaits de le voir remplacé, même quand c’est par Ramon Vargas qui va prendre son rôle à Paris, et qui n’est pas rien non plus. Ironie du sort : le ténor bavarois est en pleine promotion de son nouvel album Dolce Vita, consacré aux mélodies populaires italiennes… Une partie du public, prêt à débourser des mille et des cents pour voir Kaufmann, est remontée contre l’Opéra de Paris et son directeur Stéphane Lissner, et demande des compensations financières. Il faut dire que l’Opéra de Paris, comme d’ailleurs d’autres maisons dans le monde, ne se privent pas de gonfler les tarifs des spectacles à grosses têtes d’affiche. En l’occurrence pour les Contes d’Hoffmann on payait sa place environ 20% plus cher les soirs où Kauffmann chantait. Même chose pour Eugène Onéguine qui sera donné au printemps prochain: on paie 20% de plus pour assister à un soir où chantera la soprano star Anna Netbreko. Est-ce que ça n’est pas trop de pression sur les épaules, et surtout les cordes vocales des chanteurs, qui de plus en plus tiennent avec leur seul nom le succès de certaines productions… D’autant que ces chanteurs chantent et tournent beaucoup, qu’ils usent leur énergie et leur voix et qu’ils annulent souvent….

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......