LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
la librairie La Galerne au Havre

Qui écrit les quatrièmes de couverture?

11 min
À retrouver dans l'émission

"Entre Henry James et "24h Chrono", un récit sensuel, émouvant et époustouflant de suspense"...

la librairie La Galerne au Havre
la librairie La Galerne au Havre Crédits : MAISANT LUDOVIC / HEMIS.FR / HEMIS.FR / HEMIS - AFP

... Là en l’occurrence c’est moi qui l’ai inventé, mais ça paraît assez crédible comme quatrièmes de couverture non? C’est la question ce soir: mais qui écrit les quatrièmes de couverture? Souvent on se pose la question sur un ton agacé, un peu comme quand on se demande “mais qui réalise les bande-annonces”, un sujet qu’on avait soulevé dans un précédent Petit Salon. L’histoire du livre tel qu’on le connaît est courte, et celle de la quatrième de couverture plus courte encore. Au 19e siècle, les éditeurs américains avaient coutume de glisser au milieu du livre un blurb c’est-à-dire un petit mot élogieux destiné à faire la réclame de l’ouvrage auprès de journalistes, et il semble que rapidement ce mot se retrouve collé à l’arrière de la jaquette du livre. En France c’est seulement dans les années 50 que ce “prière d’insérer” prend cette position stratégique, et que s’imprime ainsi le geste dans les librairies ou les bibliothèques de retourner le livre pour savoir si on va le prendre ou non. La plupart du temps, la plume est celle de l’éditeur, le mieux placé pour, en quelques lignes, donner envie de lire le livre qu’il vient de lire relire et rerelire, et que nécessairement il a adoré. Mais les stratégies adoptées sont très différentes. Il y a ceux qui écrivent quelques lignes pour simplement suggérer la teneur de l’intrigue: exemple Marcel grandit, rencontre beaucoup de gens importants, mais qui sont-il réellement? il y a ceux qui choisissent une citation du texte, “longtemps je me suis couché de bonne heure”, ceux qui se fendent d’un petit laïus critique avec parfois force référence “On a pas vu pareille ampleur depuis Homère”, ou encore ceux qui donnent quelques informations sur l’auteur “Marcel Proust vit et travaille à Paris”. Parfois on a le droit à tout à la fois et la quatrième de couverture est fort longue à lire, c’est le cas par exemple chez Actes Sud, ou de l’aveu même des éditeurs, on cherche à donner le plus d’informations possibles. Chez Corti, Minuit, ou Allia, où on a longtemps résisté au caractère publicitaire que constituait la quatrième de couv' on est au contraire très sobre, j’ai lu un exemple que j’aime beaucoup: quand on retourne le livre de Dimitri Bortnikov, Repas de morts publié en 2011: on peut lire simplement: «J'ai rien à faire là.» Chez P.O.L c’est systématiquement l’auteur qui signe la quatrième, souvent sobre. Le Nouvel Obs qui avait signé une enquête en 2015 sur le sujet prend clairement parti “Globalement les quatrièmes d’écrivain sont meilleures, quand c’est un bon écrivain. Plus courtes, moins scolaires.” Et vous, lisez-vous les quatrièmes de couverture?

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......