LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
L'affiche de Dune, David Lynch, 1984

Un nouveau Dune

8 min
À retrouver dans l'émission

Il y a quelques jours on apprenait qu'une nouvelle adaptation du roman mythique des années soixante allait voir le jour au cinéma.

L'affiche de Dune, David Lynch, 1984
L'affiche de Dune, David Lynch, 1984 Crédits : KOBAL / THE PICTURE DESK - AFP

Oui Dune, ce roman américain mythique de Franck Herbert, publié en 1965, le roman de science fiction le plus vendu au monde, et qui n’en finit pas d’attirer les velléités cinéastes. Le 1er février dernier le fils de l’écrivain, Brian Herbert annonçait sur son compte Twitter que Denis Villeneuve allait en réaliser une nouvelle adaptation, confirmant ainsi des rumeurs qui couraient notamment sur les réseaux sociaux et les sites spécialisés depuis plusieurs semaines.

Qu’est-ce que Dune, de quoi ça parle? C’est extrêmement compliqué de résumer ça en quelques secondes, mais je me lance: nous sommes dans un avenir lointain, l’humanité circule dans tout l’univers, notamment grâce à une substance qui s’appelle l’Epice et qui permet de voir ses capacités décuplées. Seulement cette Epice n’existe que sur une planète désertique, Arrakis, qui suscite donc toutes les convoitises. Dans ce contexte évolue des centaines de personnages parmi lesquels le héros, Paul, guerrier exceptionnel et doué de prescience, dont le récit suit l’initiation et les épreuves dans sa quête de la fameuse Epice.

De quoi faire un beau “space opera” comme on dit, et plusieurs réalisateurs depuis la publication du roman ont voulu tenter l’aventure. A commencer par le Chilien Alejandro Jodorowsky, qui en 1975 commence à travailler sur le projet. Un documentaire de Franck Pavich sorti il y a deux ans revient sur ce projet extraordinaire qui constitue probablement le film le plus connu jamais réalisé. Jodorowsky, associé avec Michel Seydoux rassemble une incroyable équipe, Moebius, Mick Jagger, Dali, Orson Welles, les Pink Floyd, mais Hollywood le lâche finalement et le film ne se fait pas. Quelques années plus tard Ridley Scott commence à travailler à un script, mais finalement s’en détourne pour se lancer dans l’aventure _Blade Runne_r. En 1984 Dune est enfin adapté au cinéma, c’est David Lynch qui s’y colle, fort du succès d’Elephant Man, mais le film est un échec retentissant. Lynch qui en avait sorti une version de trois heures, est contraint par les producteurs à couper de nombreuses scènes pour parvenir à un format classique, il renie le film qui sort finalement sous pseudonyme. Depuis il semble que tout projet d’adaptation de Dune soit maudit, en dehors de quelques adaptations télévisées, aucun producteur ou réalisateur ne s’y est plus frotté. Il faut dire aussi que les ayant-droits, peut-être échaudés par ces expériences malheureuses, étaient assez réticents. En novembre dernier seulement après force négociations, les studios Legendary acquièrent finalement les droits pour réaliser une nouvelle adaptation au cinéma ou à la télévision. Et c’est donc Denis Villeneuve, réalisateur canadien nouveau chouchou d’Hollywood qui va s’y coller, alors qu’il vient d’achever Blade Runner 2049. C’est probablement fort de cette expérience dans le blockbuster de science fiction qu’il va s’atteler au projet, et comme il est désormais coiffé d’une double casquette gros film Hollywoodien, film d’auteur intello, on en attend beaucoup de lui, et notamment sur les forums d’amateurs de science fiction pour qui l’enjeu est de taille. Est-il bien raisonnable de se lancer là-dedans?

Intervenants
  • Critique de cinéma
  • journaliste, critique de cinéma et de bandes dessinées, producteur de l'émission "Plan large" sur France Culture
  • Chef du service culture de Libération
L'équipe
Production
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......