LE DIRECT
Le Musée Montmartre rue Cortot à Paris

Un petit musée contre les grands

10 min
À retrouver dans l'émission

Le Musée de Montmartre a porté plainte contre l'association Intermusées pour abus de position dominante.

Le Musée Montmartre rue Cortot à Paris
Le Musée Montmartre rue Cortot à Paris Crédits : LEEMAGE - AFP

Au début de l’année un certain nombre de journaux, y compris, et ça m’a d’abord étonnée, étrangers, ont relayé un petit fait apparemment assez anodin, mais qui peut-être dit beaucoup sur l’état de l’offre muséale en France et en particulier dans la capitale. Ce fait, c’est le refus de l’association InterMusées d’intégrer le Musée de Montmartre au “Paris Museum Pass”. Ce pass est un sésame que vous n’avez certainement jamais acheté, mais qui se trouve être l’outil le plus fréquemment utilisé par les touristes, et surtout les touristes étrangers, pour visiter les musées de Paris. Et pour cause, il permet d’accéder pour une soixantaine d’euros à plus de cinquante établissements de la région parisienne pendant quatre jours, notamment le Musée d’Orsay, le Centre Pompidou, le Louvre bien sûr ou encore le Château de Versailles pour ne citer que des lieux fort fréquentés par les touristes étrangers. Le Musée de Montmartre est un petit musée du Nord parisien, fondé en 1960 dans la plus vieille maison de la butte, il présente en fait une sorte de reconstitution du Montmartre de l’âge d’or artistique, on peut y humer le parfum des ateliers 19e, et l’atmosphère des cabarets, mais aussi voir un certain nombre d’oeuvres, notamment peintures et affiches de Toulouse-Lautrec, de Modigliani ou encore d’Utrillo. Et puis le musée propose des expositions temporaires, en ce moment une exposition Bernard Buffet, qui éclaire les rapports entre le peintre et la société montmartroise. Cela fait plusieurs années que le Musée de Montmartre tente de rejoindre l’association InterMusée, se plaignant de ce qu’un certain nombre de visiteurs potentiels renoncent en arrivant au guichet parce qu’ils réalisent que le Pass ne leur permet pas d’y accéder. La Mairie de Paris a récemment appuyé cette demande renouvelée auprès de l’association, qui tient bon, et continue de refuser son adhésion. A quel motif? Denis Berthomier qui est directeur général du Centre Pompidou invoque des raisons financières et fiscales, le statut privé du Musée de Montmartre pour faire bref serait un obstacle à son intégration pour des question de TVA, le Pass n’étant pas soumis à l’impôt une structure privée ne peut pas en bénéficier. Un argument que réfute absolument Aude Viart la directrice du musée, qui affirme que son établissement s’est dotée d’une association loi 1901 à but non lucratif, et qu’il accomplit donc des missions d’ordre public. Selon elle se cacherait derrière ce refus un mépris des grands musées parisiens à l’égard des petits, et surtout, je la cite “le mépris que les grandes institutions parisiennes portent au touriste qui va à Montmartre”. Le Musée a finalement décidé le 4 janvier dernier de porter plainte contre l’association InterMusée pour ”abus de position dominante”, et d’ouvrir gratuitement le musée aux détenteurs dudit pass. Il faut dire que cette querelle intervient dans un contexte tendu pour les musées parisiens, qui pour la deuxième année consécutive accusent une baisse conséquente des taux de fréquentation, et notamment les gros musées: on peut citer quelques chiffres données ces jours-ci par le Journal des Arts: - 15% pour le Louvre, jusqu’à - 11% au Musée du quai Branly. Les ventes du fameux Pass ont elles-mêmes pâti de cette baisse du tourisme, puisque 500 000 seulement ont été vendus en 2016 contre 700 000 deux ans auparavant. La concurrence est donc féroce, est-ce qu’il faut craindre une guerre inter-musées?

Intervenants
  • Journaliste au Journal des Arts
  • Maître de conférences en esthétique et sciences de l’art à l’Université de Nîmes et critique d'art
L'équipe
Production
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......