LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Ahmed, grièvement blessé par le RAID en novembre 2015 à Saint-Denis

Ahmed, grièvement blessé par le RAID à Saint-Denis en novembre

3 min

5 jours après les attentats du 13 novembre, le RAID donnait l'assaut contre "l'appartement conspiratif" dans lequel s'étaient réfugiés Abdelhamid Abaaoud et sa cousine Hasna Aïtboulahcen. Les terroristes sont morts, plusieurs voisins ont été blessés. Parmi eux, Ahmed. Laure de Vulpian l'a rencontré.

Ahmed, grièvement blessé par le RAID en novembre 2015 à Saint-Denis
Ahmed, grièvement blessé par le RAID en novembre 2015 à Saint-Denis Crédits : Laure de Vulpian - Radio France

Dans le feu de l'action (au sens propre), l'homme, Égyptien, a été considéré comme un suspect, avant d'être mis hors de cause.

A la fin de sa garde à vue de 72 heures (à l’hôpital), on lui a remis une OQTF (obligation de quitter le territoire) qui a fait scandale. La mesure a été annulée 2 jours plus tard.

Aujourd'hui, Ahmed peine encore (et pour longtemps) à se remettre de ses blessures, physiques et psychiques.

Laure de Vulpian l'a longuement rencontré la semaine dernière.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......