LE DIRECT
L'équipe autrichienne de foot ("Wunderteam") au début des années 30

Autriche - Hongrie : deux équipes détruites par le totalitarisme au XXe siècle

2 min

Derby d'Europe centrale aujourd'hui à Bordeaux dans le cadre de l'Euro de football entre l'Autriche et la Hongrie. Deux équipes qui n'en formaient qu'une en 1904. Puis qui ont été détruites par le totalitarisme au cours du XXe siècle. Par Bruno Cadène.

L'équipe autrichienne de foot ("Wunderteam") au début des années 30
L'équipe autrichienne de foot ("Wunderteam") au début des années 30

L'Autriche et la Hongrie ont donné au monde deux des plus belles équipes de l'histoire du football.

De 1920 à 1933, l'Autriche émerveille l'Europe avec la "Wunderteam", l'équipe merveilleuse. Entraînée par le génial Hugo Meisi elle enchaine en 1931, 14 matchs sans défaite avec des raclées mémorables : 5-0 contre l'Ecosse, 6-0 face à l'Allemagne, 8-1 contre la Suisse ou 8-2 contre la Hongrie.

Mais au moment décisif, lors de la Coupe du Monde 1934 dans l'Italie fasciste, la Wunderteam se brise 1-0 en demi-finale contre le catenaccio italien.

Et l'Anschluss fini d'achever l'équipe merveilleuse. Le gardien Rudi Hiden part en France, il combattra dans l'armée française durant la guerre et l'attaquant Matthias Sindelar meurt en 1939 soit tué par les Nazis soit en se suicidant pour leur échapper.

La Hongrie connaît, elle, son heure de gloire vingt ans plus tard, avec le Onze d'Or. Une équipe fabuleuse qui fait basculer le football dans l'ère moderne.

Emmené par un entraîneur d'exception, Gusztav Sebes, un Juif hongrois, contremaitre chez Renault à Boulogne-Billancourt dans les années 20, le onze d'or illumine les années 50 avec des joueurs d'exception comme Ferenc Puskas, le major galopant, Sandor Kocsis ou Zoltan Czibor

Une équipe tellement magique qu'elle a fait dire à Jean-Luc Godard : "est-ce que le communisme a existé ? Oui, pendant deux fois 45 minutes, à Wembley, lorsque la Hongrie a battu l’Angleterre en 1953". Pourtant, comme la Wunderteam, le Onze d'Or ne sera jamais champion du monde.

La Hongrie perd la finale de la coupe du monde 1954 en Suisse, terrassée par le réalisme allemand 3 buts à 2 alors qu'en match de poule, les Magyars avaient écrasé les Allemands 8-3.

Et comme la Wunderteam, le Onze d'Or se fracasse contre l'histoire. Lors de l'invasion soviétique en 1956, l'équipe est en tournée en Occident, la majeure partie des joueurs ne rentreront jamais en Hongrie.

La Wunderteam autrichienne et le Onze d'Or Hongrois ont également en commun d'avoir été en avance sur leur temps en inventant, avant la lettre, le football total des Néerlandais dans les années 70. Tiens, les Pays-Bas aussi n'ont jamais été champions du monde. A vous dégoûter de produire du beau jeu.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......