LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Cristiano Ronaldo

L’Euro érotique

2 min

Pendant la durée de l’euro de foot, tous les matins à 7h13, le portrait du jour cède sa place aux histoires de foot. Pour cette chronique inaugurale, Sylvain Kahn (producteur de "Planète terre") parle de l’Euro érotique.

Cristiano Ronaldo
Cristiano Ronaldo Crédits : Reuters

Mesdames les hétérosexuelles, messieurs les gays, mesdames et messieurs les bi, faites vos jeux et ouvrez vos yeux. Grâce au foot, les canons de l'Europe se sont tus, mais il nous reste les canons des terrains. L’euro, c’est avant tout la possibilité de mater des corps musclés et sculptés, jeunes, mâles, de toutes les couleurs, de tous les formats, qui valent très chers et qui se dévoilent tout au long de la compétition. On se gausse souvent du niveau de langage des joueurs et de leur intelligence. Mais avouons-le : les moments les plus intenses des matchs sont non seulement les buts marqués mais les secondes qui suivent : celles où les joueurs, fous de joie d’avoir déchargé dans la cage, enlèvent leur maillot et offrent leur corps dénudés aux spectateurs et aux mains expertes de leurs coéquipiers par qui nous les touchons par procuration.

A écouter dans "Les Matins": le football doit-il être pris au sérieux ?

Bien sûr, on ne les verra jamais nus sur le terrain, nos gladiateurs modernes. L’état d’urgence nous l’interdit. On ne va pas transformer les stades en streap-tease de masse, ni les club de foot en club libertins. Pourtant, qu’y a-t-il de meilleur que les prolongations, quand à la fin du temps réglementaires, ou avant l’épreuve des tirs aux buts, les joueurs, épuisés, lascifs, abandonnés, se délestent de leurs bas, de leur protège-tibias, et se massent entre eux pour chasser les crampes et bander à nouveau leurs muscles endoloris… à coups d’élastoplast. Au passage, on ne peut que souhaiter le retour aux shorts très courts des années 70 et regretter ces immenses bermudas flottants qui voilent les cuisses et les formes des joueurs d’aujourd’hui.

C’est pourquoi je lance un appel à vous tous, chers auditeurs, à ceux qui aiment le foot comme à ceux à qui le détestent. Ensemble, d’ici au 10 juillet, désignons, non seulement le meilleur joueur du tournoi, mais aussi, et surtout, le plus sexy ; non seulement le onze de rêve des meilleurs joueurs européens, mais aussi et surtout le onze des joueurs de rêve les plus érotiques.

Intervenants
  • enseignant-chercheur au Centre d'histoire de Sciences Po
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......