LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Page d'offres d'emploi

Qu'est-ce que le halo du chômage ?

3 min

Pendant le confinement, on a paradoxalement constaté une diminution du taux de chômage. Mais pendant ce temps, le halo autour du chômage augmentait. Que signifie ces évolutions ? Qu’est-ce donc que le halo du chômage ?

Page d'offres d'emploi
Page d'offres d'emploi Crédits : Peter Dazeley - Getty

Tous les pays recensent leurs chômeurs et calculent leur taux de chômage de la même manière en suivant les conventions fixées par le Bureau International du Travail (BIT), ce qui permet de faire des comparaisons. Un chômeur au sens du BIT est une personne âgée de 15 ans ou plus qui doit remplir simultanément les trois conditions suivantes : être sans emploi durant une semaine précise, dite « semaine de référence » ; être disponible pour travailler dans les deux semaines à venir ; et avoir effectué, au cours des quatre dernières semaines, une démarche active de recherche d’emploi ou avoir trouvé un emploi qui commence dans les trois mois.

En France, c’est l’INSEE, l’Institut National de la Statistique et des études économiques, qui opère ce recensement et publie ses résultats chaque trimestre, grâce à l’enquête Emploi. Celle-ci est conduite auprès d’un large échantillon représentatif de l’ensemble de la population française, environ 110 000 personnes, qui sont interrogées durant six trimestres consécutifs notamment sur leur situation au regard du marché du travail et leur activité professionnelle. Il existe une autre mesure du chômage, produite par le ministère du Travail et Pôle emploi. Il s’agit du nombre de demandeurs d’emploi en fin de mois (DEFM) inscrits à Pôle emploi. Parmi les inscrits à Pôle emploi, on distingue 5 catégories, de A à E. La catégorie A correspond aux demandeurs d’emploi tenus d’effectuer des actes positifs de recherche d’emploi et sans emploi au cours du mois. C’est le chiffre le plus médiatisé. 

Les critères définissant les chômeurs au sens du BIT et les demandeurs d’emploi en catégorie A semblent a priori proches. Toutefois, les deux populations ne se recouvrent pas totalement ce qui explique pourquoi les chiffres produits chaque trimestre par les deux institutions peuvent être assez différents. Ainsi, environ un chômeur au sens du BIT sur six n’est pas inscrit à Pôle emploi (par exemple, certains jeunes ne s’inscrivent pas parce qu’ils ne peuvent pas prétendre à une indemnisation). À l’inverse, certains demandeurs d’emploi en catégorie A ne sont pas classés comme chômeurs au sens du BIT. C’est par exemple le cas des personnes qui n’ont effectué aucune autre démarche que le seul renouvellement de leur inscription à Pôle emploi.

Les critères de chômage au sens du BIT définissent des frontières très strictes et donnent une image insuffisamment précise des situations. C’est pourquoi des indicateurs complémentaires sont nécessaires pour cerner la diversité des situations. L’un d’eux est le halo du chômage. Il est composé des personnes sans emploi qui ne sont pas considérées comme chômeurs au sens du BIT, mais dont la situation s’en rapproche. Ces personnes déclarent souhaiter travailler ou rechercher un emploi, mais elles ne sont pas disponibles dans les quinze jours pour occuper un emploi (par exemple elles suivent une formation, ont des problèmes de santé ou doivent s’occuper de leurs enfants) et/ou n’ont pas fait de démarche active de recherche d’emploi au cours des quatre dernières semaines (par exemple les chômeurs découragés, en pré-retraite ou dispensés de recherche d’emploi).

En 2020, et notamment durant le confinement, on a paradoxalement constaté une diminution du taux de chômage. Cette situation était due à la difficulté d’effectuer des démarches de recherche d’emploi et de se déclarer disponible pour travailler alors que l’activité était à l’arrêt. Mais parallèlement une augmentation du halo du chômage a été observée, une plus grande part de personnes sans emploi déclarant qu’elles souhaitaient travailler. Il est donc important de bien considérer l’ensemble des indicateurs disponibles pour obtenir une information complète sur la situation des personnes vis-à-vis de l’emploi. 

La chronique de Dominique Méda est à écouter ICI sur notre antenne à partir de jeudi 14:55, et du lundi au vendredi à 14h55 ou sur l'application Radio France. 

L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......