LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Femme dans son bain recevant un message

Plaisir, joie, bonheur (et puis quoi encore ?)

3 min
À retrouver dans l'émission

Les expériences les plus positives de la vie humaine ont plusieurs mots pour les distinguer, cela dans toutes les langues, et l'anglais, dit-on, en a un nombre incalculable. Pour ce qui est du français, il y en a au moins trois : plaisir, joie, bonheur

Femme dans son bain recevant un message
Femme dans son bain recevant un message Crédits : Willie B. Thomas - Getty

Plaisir, joie, bonheur ; en français, il y a ces trois termes et puis, il y a plus fort encore, dans une sorte de surenchère - qui manifeste quelque chose d'un problème philosophique très profond - on parle aussi, par exemple, de béatitude, qui semble être un terme mystique ou religieux, et qui désigne quelque chose de suprême - et peut-être même, que cela ne nous suffirait pas tout à fait. Que signifie cette surenchère, qu'elle est cette question ? Quelle inquiétude manifeste t-elle, et quel désir ? De fait, il y a là, un désir et une inquiétude, qui tiennent peut-être à ce premier petit mot, le plus simple de tous, celui qu'on laisse passer sans y faire attention, le plaisir qui nous porte plus loin mais peut-être dans les deux sens.

Qu'est-ce que le plaisir ?

C'est la rencontre d'un être qui souffre de quelque chose, peut-être d'un manque, avec un autre être qui vient combler ce manque et satisfaire en quelque sorte ce besoin. Si nous avons soif et que de l'eau vient se trouver avec la partie de notre corps qui la recherche, nous ressentons un plaisir. Le plaisir, sur ce modèle là, est toujours la satisfaction d'un besoin, et peut se penser comme un contact positif entre un être extérieur à nous et nous. Le plaisir est cette rencontre, mais d'une certaine manière, nous voulons plus encore. Nous appelons joie la rencontre avec un être qui vient combler toutes nos aspirations et parfois, par surprise, sans même le savoir. La joie, dans la tradition philosophique, est ce qui vient répondre aux aspirations les plus profondes de notre être, et parfois même nous les révèlent. Pourtant, il y a une inquiétude, une fragilité, et le terme de bonheur, avec sa part de fortune, de hasard, sa dimension temporelle - ce heur, qui désigne le hasard mais aussi la temporalité - nous marque la fragilité de l'objet de notre désir et de notre plaisir… Lequel ne dépend pas de nous entièrement, pas plus que le malheur (…)

Cette chronique est à écouter dans son intégralité en cliquant ICI, dès lundi à 10:55, et sur notre antenne du lundi au vendredi à 10h55 ou sur l'application Radio France.

L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......