LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
" Pourquoi je tombe malade ? C'est pas le moment ! "

Est-il normal de tomber malade ?

13 min
À retrouver dans l'émission

Ne vous êtes-vous jamais demandé pourquoi les maladies existent ?

" Pourquoi je tombe malade ? C'est pas le moment ! "
" Pourquoi je tombe malade ? C'est pas le moment ! " Crédits : Elva Etienne - Getty

De Molière à Grand Corps Malade, en passant par Serge Lama et son fameux,  Je suis malade, nous sommes toujours rappelés à notre condition de malade potentiel. Sans parler de la pandémie…   

Que signifie être bien portant ou être malade ?

 Qui peut être malade ? Être malade, c’est ressentir un dysfonctionnement de son corps, et s’en trouver affecté.  Il existe, d'une certaine manière, deux grandes catégories de maladies : celles qui résultent d’un dysfonctionnement intrinsèque, comme le diabète lié à un déficit de sécrétion d’insuline, une maladie inflammatoire comme la maladie de Crohn ou un cancer dont la survenue peut être accrue par des facteurs environnementaux ou comportementaux à l’image du tabagisme ;  les autres, sont induites par un agent pathogène qui vient de l’extérieur, et qui peut être - du plus petit au plus grand - un virus, une bactérie, un unicellulaire, un champignon ou même un animal. 

Limitons-nous par exemple, à cette seconde catégorie, qui suppose une interférence entre deux acteurs : un pathogène et un hôte, sa cible. Ces maladies s’apparentent à une forme de parasitisme où un être vivant va profiter d’un autre. Ces maladies peuvent être analysées dans le cadre théorique de l’évolution biologique, au sens darwinien du terme, puisqu’il s’agit d’une forme d’exploitation par un pathogène des ressources d’un hôte qui, en retour, va réagir, poussant l’agent infectieux à réagir à son tour, entrant ainsi dans une forme de course aux armements : un jeu attaque-défense.  

L’espèce cible a " intérêt " à ce que ses individus ne soient pas tous identiques

Nous voyons bien que la capacité à produire de la variation est essentielle. L’espèce cible a " intérêt " à ce que ses individus ne soient pas tous identiques afin d’accroître la probabilité que certains soient insensibles ou moins sensibles à la virulence du pathogène. Le pathogène a intérêt à être en capacité de muter pour atteindre d’autres victimes, autres individus de sa cible ou même passage à une autre espèce. Le pathogène n’a pas intérêt à tuer son hôte, ou du moins, pas avant de l’avoir bien exploité ou de lui avoir donné le temps de le transmettre à un autre hôte par contagion.  

Qui peut être malade ? 

Tout organisme vivant peut être malade, et de ce point de vue, il y a une belle égalité (...)

L'intégralité de la chronique est à écouter en cliquant dans le haut de la page.

Histoire, économie, sciences, philosophie, histoire de l'art… Écoutez et abonnez-vous à la collection de podcasts "Le Pourquoi du comment" ; les meilleurs experts répondent à toutes les questions que vous n'osez poser.

L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......