LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Un groupe de pingouins debout au somment d'un iceberg en Antarctique

Comment vivre dans les eaux glacées de l'Antarctique ?

13 min
À retrouver dans l'émission

Ne vous êtes-vous jamais demandé comment vivent les animaux qui peuplent les eaux glaciales de l’Antarctique  ?

Un groupe de pingouins debout au somment d'un iceberg en Antarctique
Un groupe de pingouins debout au somment d'un iceberg en Antarctique Crédits : David Merron - Getty

Lorsqu'on approche les eaux glaciales des côtes antarctiques, que ce soit à proximité de la station française de Terre Adélie ou, à l’opposé du continent, bien plus au Sud que le Cap Horn, sur les îles de la Péninsule antarctique, ce qui frappe le regard, c’est un fond dénudé, souvent fait de roches polies ou de sédiment dépeuplé. Nulle âme qui vive ! 

Quelle espèce aurait l’idée baroque de s’installer dans des eaux à -1,9°C ?

On a longtemps cru qu’en raison du froid qui règne dans les eaux côtières antarctiques, la vie ne devait pas y être très variée. Ces dernières décennies, nous avons pris conscience que nous avions tort, et que nous sous-estimions cette biodiversité. Ce milieu inhospitalier serait-il donc accueillant ? Le refroidissement de la planète qui a conduit à l’englacement de l’Antarctique a commencé voici trente-cinq millions d’années. Des espèces ont donc eu le temps d’y naître et de s’y adapter. Qui plus est, des courants puissants tournent autour du continent dans cet immense océan circulaire. Le courant circumpolaire antarctique se déroule sur plus de 20 000 kilomètres et son débit, le plus puissant de la planète, est d’environ cinq fois celui du Gulf Stream. Ce gigantesque courant isole l’océan austral des autres océans. Les conditions y sont ainsi assez stables avec des eaux très froides, mais riches en oxygène, un peu moins salées et un peu plus denses qu’ailleurs.  

Tous les groupes s’y sont-ils adaptés ?

Certes non. Les requins, les homards, les crabes sont totalement absents des eaux littorales. La plupart des mollusques, des raies, ou des autres poissons sont rares. À l’inverse, d’autres - tels les petits crustacés, les éponges - sont à la fois présents en nombre et bien diversifiés.  Durant le long hiver austral, une banquise recouvre l’océan. Que mangent ceux qui y vivent ? Comment se préservent-ils du froid  ? Comment rester actif dans de l’eau glacée, et sans pour autant s’épuiser ? Ces animaux du froid vivent-ils bien plus longtemps ? Si oui, sont-ils également plus gros  ? (…) Autant de questions auxquelles cette chronique tente de répondre. (…)

L'émission est à écouter dans son intégralité samedi 25 septembre à 16h45 en cliquant ICI, et sur l'antenne de France-Culture tous les samedis à 16:45 ou sur l'application Radio-France.

L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......