LE DIRECT
Affiche officielle de l'évènement 2020, année de la bande dessinée signée Joseph Falzon

2020, bonne année de la bande dessinée !

28 min
À retrouver dans l'émission

2020, année de la bande dessinée, pour quoi faire ? Le Rayon BD reçoit Pierre Lungheretti de la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image et Emmanuelle Bensimon-Weiler du Centre National Livre, les deux organismes qui pilotent cette opération aux enjeux économiques et culturels.

Affiche officielle de l'évènement 2020, année de la bande dessinée signée Joseph Falzon
Affiche officielle de l'évènement 2020, année de la bande dessinée signée Joseph Falzon Crédits : Joseph Falzon

2020, année de la bande dessinée, c'est une série de manifestations, d'événements avec les acteurs et actrices du secteur, à savoir les auteur.es, les éditeurs, distributeurs, libraires et lecteurs ... tout au long de l'année, et sous le parrainage des auteur.es Jul, Florence Cestac, Catherine Meurisse et Régis Loisel. Cette grande opération sera lancée officiellement lors de la 47ème édition du Festival d'Angoulême par le Ministère de la culture. Ce dernier a confié les rênes de ce projet à deux organismes, que sont le Centre National du Livre et la Cité Internationale de la bande dessinée et de l'image.

C’est un coup de projecteur sur l’art de la bande dessinée, sur sa diversité et sur ce qu’il est devenu. C’était ma première proposition sur les 54 (cf Rapport Lungheretti). Pour moi, le plus important, c’était d’accélérer la prise de conscience sur la place qu’occupe désormais la bande dessinée dans le paysage artistique et culturel contemporain, qui s’est totalement métamorphosé en 30 ans. C'est un secteur qui s’est beaucoup diversifié, en investissant des territoires esthétiques tout à fait nouveaux, avec une prolifération des sous-genres. Je crois que l’objectif, c’est de rendre plus perceptible cette évolution et cette richesse, et à quel point la bande dessinée peut nous ouvrir sur une diversité de formes nouvelles. Pierre Lungheretti

Pourtant, le secteur de la bande dessinée, ou plutôt la situation des auteur.es ne va pas bien. Ce projet connaît de vives critiques quant aux modalités d'organisation et de rémunération, le Syndicat national des auteurs de bande dessinée s'en est d'ailleurs fait le porte parole via un communiqué paru le 20 décembre 2019

Le Ministre de la culture a souhaité que cette manifestation soit un espace de réflexion et d’action concernant la situation des auteur.es de bande dessiné. Il a fait trois annonces importantes : la première est que le Ministère financerait une étude sur la situation des auteurs, dont le cahier des charges sera rédigé par les organisations syndicales, représentatives des auteurs de bande dessinée. La deuxième, c’est la mise en place d’une aide à l’achat de matériel. Et la troisième annonce forte, c'est que Franck Riester a souhaité que l’année 2020 soit aussi l’occasion de réfléchir pour les festivals de bande dessinée a un enrichissement de leurs politiques culturels pour permettre que tout auteur invité à un festival puisse être intégré à une activité collective en direction du public, en débloquant des moyens exceptionnels au CNL. Emmanuelle Bensimon-Weiler

Alors comment va se dérouler cette année consacrée à la bande dessinée ? Qu'est-ce que cela signifie pour un secteur, où la condition des auteur.es est en grande partie très précaire ? Quels sont les enjeux politico-culturels de cette manifestation ? Pour y répondre, Emmanuelle Bensimon-Weiler, directrice générale du CNL et Pierre Lungheretti, directeur général de la CIBDI, et qui a notamment rendu un rapport au début de l'année 2019, contenant 54 propositions, structurées en 7 axes majeurs, dont celui de la reconnaissance institutionnelle du 9ème art.

En début d'émission, hommage à une personnalité importante de l'histoire de la bande dessinée, l'homme politique Jean Mardikian, décédé le 27 décembre 2019, co-fondateur du Festival d'Angoulême, avec Francis Groux et Claude Moliterni en 1974.

Jean Mardikian est l’artisan de la transformation d’Angoulême en un pôle mondial de la bande dessinée et de la culture. Il s’est engagé en faveur de l’enracinement de la bande dessinée à Angoulême, au-delà du Festival. Il a été Président pendant presque 20 ans du Centre National de la bande dessinée et de l’image, il s’est engagé pour que cette association soit transformée en établissement public, de manière à renforcer son ancrage institutionnel. Pierre Lungheretti

Actualités 

Site officiel de l'événement 2020, année de la bande dessinée

Le 47ème Festival International de la bande dessinée ouvre ses portes le 30 janvier, jusqu'au 2 février. 

L'exposition Lewis Trondheim se tient du 29 janvier au 10 mai 2020 au musée de la Cité Internationale de la bande dessinée.

La Nuit de la lecture, organisée par le Centre National du Livre, sera entièrement consacrée à la bande dessinée, et se déroulera le samedi 18 janvier. 

Archives 

  • Jean Mardikian, dans le JT Soir, sur France 3 Poitou-Charentes, le 27 janvier 1990
  • Jack Lang, au micro de Jean-Pierre Dionnet et Philippe Manœuvre, dans l'émission L'impeccable, sur Antenne 2, le 25 février 1982
  • Francis Lacassin, dans l'émission Les bandes dessinées : un public, une morale, sur France Culture, le 31 mars 1965
Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......