LE DIRECT
Portrait de Didier Comès, au travail, dans son atelier de Winamplanche

À l'ombre de Didier Comès

30 min
À retrouver dans l'émission

Disparu en 2013 à l'âge de 71 ans, Didier Comès est considéré comme le grand maître du noir et blanc, auteur d'une œuvre moderne et intemporelle. Alors qu'une intégrale paraît, ainsi qu'une grande exposition, rencontre avec le commissaire Thierry Bellefroid et l'éditeur Benoît Mouchart.

Portrait de Didier Comès, au travail, dans son atelier de Winamplanche
Portrait de Didier Comès, au travail, dans son atelier de Winamplanche Crédits : Catherine Henry / Casterman

On ne peut pas lire Comès en étant seulement parés de lunettes psychologiques ou en étant dans l’attente d’un récit d’aventures. Ce que décrivent vraiment les histoires de Comès, c’est les profondeurs de l’inconscient qu’il faut déchiffrer et décrypter. Tout ce qui peut paraître ésotérique mérite d’être interprété. Dans son livre "Comès, d’ombre et de silences", Thierry Bellefroid donne beaucoup de clés pour ouvrir toutes ces portes symboliques et elles sont très nombreuses. C’est une œuvre qui mérite d’être relue aujourd’hui, car elle est parcourue par de nombreux thèmes très forts comme le rapport à la nature, la féminité, le genre, c’est une œuvre très complexe et passionnante.          
Benoît Mouchart

Dessin original de la jaquette de la version "luxe" de "Silence", parue en 1991
Dessin original de la jaquette de la version "luxe" de "Silence", parue en 1991 Crédits : Collection Bernadette Bienfait / Casterman

Une œuvre fondue au noir

Disparu en 2013 à l'âge de 71 ans, Didier Comès est un auteur de bande dessinée belge, considéré comme l'un des grands maîtres du noir et blanc, notamment grâce à son chef-d'œuvre Silence, publié à l'orée des années 1980 et qui marquera toute une génération de lecteurs et de lectrices. Œuvre emblématique, Silence raconte l'histoire d'un jeune homme muet, un peu simple d'esprit, innocent dans un village des Ardennes, et qui va rencontrer une sorcière qui va le révéler à lui-même. Publié à l'origine dans la revue (A Suivre), Silence connut un succès inattendu, avec près de 150 000 exemplaires vendus en moins de deux ans et valut à Didier Comès une reconnaissance internationale. 

Comès a véritablement compris ce que le noir pouvait amener à ses récits, et comment il pouvait à travers les masses de noir sur la feuille blanche, susciter des émotions. A mesure qu’on avance dans son œuvre, on se rend compte que les masses de noir sont de plus en plus maîtrisées, il y a chez lui une envie d’aller de plus en plus loin parfois aux limites de l’abstraction. Ce qui caractérise avant tout l’œuvre de Comès, c’est la défense des opprimés et des marginaux, et le noir et blanc lui permet de trancher son propos, de créer de véritables ambiances dans lesquelles le lecteur va être totalement immergé. J’ai rencontré pas mal de gens qui ont lu "Silence" dans les années 1980, et tous s’en souviennent. C’est sans doute une des œuvres qui a le plus touché dans ces années-là les femmes lectrices.          
Thierry Bellefroid

La première et la dernière planche de "Silence", de Didier Comès, deux planches originales réunies pour la première fois en vis-à-vis dans le catalogue Comès, d'ombre et de silence, de Thierrry Bellefroid
La première et la dernière planche de "Silence", de Didier Comès, deux planches originales réunies pour la première fois en vis-à-vis dans le catalogue Comès, d'ombre et de silence, de Thierrry Bellefroid Crédits : Fondation Roi Baudouin / collection privée Didier Comès / Casterman (2020)

Un maître de la narration muette

Le fait de naître là où il est né et dans les conditions où il est né, il est clair que ça a déterminé totalement la vision qu’il avait du monde, la vision qu’il avait de la guerre, très présente d’un bout à l’autre de son œuvre. On part de l’ombre du corbeau, on arrive à dix de der à la fin de sa carrière, avec deux albums, l’un sur la guerre 14-18, l’autre sur la guerre 40-45, et véritablement, tout ce qu’il va le façonner, est né de sa naissance dans ce petit village de Sourbrodt en Belgique.          
Thierry Bellefroid

Né en 1942, dans les Ardennes belges, Didier Comès, né Dieter Comès, fera de la musique, et du dessin industriel avant de publier dans divers journaux belges comme Le Soir, Spirou ou encore Pilote et de faire paraître son premier grand livre : L'ombre du corbeau. Autant influencé par Jean-Claude Mézière que par les dessinateurs américains comme Milton Caniff, Comès devient ami avec Hugo Pratt, et participera à la naissance du journal A Suivre en 1978, aux côtés notamment de Jacques Tardi. 

En cette rentrée, les éditions Casterman ont eu l'excellente idée de publier en deux volumes, l'intégrale des livres en noir et blanc de Didier Comès, de 1976 à 2006, qui contient entre autre L'ombre du corbeau, Silence, La Belette, Eva, ou encore Dix de der, une dizaine d'histoires qui forment une œuvre à la fois diverse et cohérente, et qui permettent de comprendre les évolutions, les recherches et les obsessions de cet auteur. Son actualité ne s'arrête pas là, elle se poursuit avec une grande exposition visible au Musée Belvue à Bruxelles, jusqu'au 3 janvier 2021, intitulée Comès, d'ombre et de silence. 

Pour explorer l'œuvre polymorphe et polysémique de Comès, où il est question de rêve, de cauchemar, du monde des esprits, de souvenirs de guerre et de secrets enfouis, le Rayon BD reçoit l'historien de la bande dessinée et directeur éditorial aux éditions Casterman Benoît Mouchart, et le journaliste Thierry Bellefroid, auteur de la monographie et riche catalogue de l'exposition, et  co-commissaire de l'exposition avec Eric Dubois

Dessin de gauche, tiré de son livre "La Belette" (1981-1982) / dessin de droite extrait de "L'Arbre-Cœur" en 1988
Dessin de gauche, tiré de son livre "La Belette" (1981-1982) / dessin de droite extrait de "L'Arbre-Cœur" en 1988 Crédits : Collection Bernadette Bienfait / Fondation Roi Baudouin / Casterman
Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......