LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Dessin de François Boucq, au cœur du procès des attentats de 2015 à Paris

François Boucq : "Le point d’ancrage dans ce procès, c’est de dessiner, ça me stabilise dans cet ouragan émotionnel"

33 min
À retrouver dans l'émission

Auteur de la série "Bouncer", Grand Prix d'Angoulême en 1998, François Boucq revient avec le livre "New York Cannibals", qu'il co-signe avec son acolyte Jerome Charyn, alors même qu'il est chargé de couvrir le procès historique des attentats de 2015 pour Charlie Hebdo jusqu'au 10 novembre.

Dessin de François Boucq, au cœur du procès des attentats de 2015 à Paris
Dessin de François Boucq, au cœur du procès des attentats de 2015 à Paris Crédits : François Boucq / Charlie Hebdo

Ce Rayon BD a été réalisé dans des conditions particulières, à quelques pas du nouveau Palais de Justice de Paris, près de la porte de Clichy, où se tient depuis le 2 septembre, le grand procès des attentats de janvier 2015, attentats de Charlie Hebdo, de Montrouge et de l’Hypercacher, et ce, jusqu'au 10 novembre. Rencontre avec un auteur qui se trouve aux premières loges de ce procès, François Boucq, qui passe ses journées dans la salle d'audience où il couvre ce procès charnière, aux côtés de Yannick Haenel qui écrit le compte-rendu quotidien, que l'on retrouve chaque jour sur le site de Charlie Hebdo.

Le dessinateur Riss, témoignant à la barre, au 6ème jour du procès des attentats de janvier 2015 à Paris par François Boucq
Le dessinateur Riss, témoignant à la barre, au 6ème jour du procès des attentats de janvier 2015 à Paris par François Boucq Crédits : François Boucq / Charlie Hebdo

Par cet exercice, François Boucq s'inscrit dans la longue tradition du dessin d'audience, à la suite de Cabu et Tignous (tous deux morts dans l'attentat de Charlie Hebdo, le 7 janvier 2015) ou encore l'actuel rédacteur en chef de Charlie Hebdo : Riss. François Boucq s'était déjà essayé à l'exercice, en 2015, aux côtés de la journaliste Pascale Robert-Diard, lors du Procès Carlton

J’essaie d’occuper le point de vue d’un témoin avec mes moyens, j’essaie de cerner les êtres humains parce qu’au fond, vous vous apercevez que cet endroit est un bouillon de culture de l’humanité. C’est tourbillonnant. Le point d’ancrage pour moi, c’est de dessiner, ça me stabilise dans cet ouragan émotionnel. La salle d’audience est un endroit privilégié pour le dessin. Le dessin est totalement différent d’une prise de vue. Une prise de vue est clinique, qui ne donne pas de place à l’interprétation, alors que le dessin donne une interprétation du moment.                      
François Boucq

François Boucq est lillois, il a commencé sa carrière au milieu des années 1970 comme dessinateur de presse d’abord puis très vite comme auteur de bandes dessinées, dans des journaux comme Pilote, Fluide Glacial ou (A Suivre). C'est un auteur complet, qui a notamment reçu le prestigieux Grand Prix d'Angoulême en 1998. On lui doit notamment Les Aventures de Jérôme Moucherot, l’agent d’assurance en costume léopard, et il travaille aussi parfois – souvent - comme dessinateur avec des scénaristes, – et non des moindres, puisque l'on peut citer Jodorowsky, pour la série Bouncer, Yves Sente pour le Janitor, ou encore le romancier américain Jerome Charyn, avec qui il collabore depuis 1985. 

Planches extraites de "New York Cannibals", de Jerome Charyn et François Boucq (2020)
Planches extraites de "New York Cannibals", de Jerome Charyn et François Boucq (2020) Crédits : éditions du Lombard

25 ans après avoir reçu le Prix du meilleur album à Angoulême pour leur livre La Femme du magicien en 1986, et 6 ans après avoir fait paraître Little Tulip, ils reviennent New York Cannibals aux éditions du Lombard, qui, sans être une suite, reprend un certain nombre de personnages déjà présents dans Little Tulip.

Le travail qui a été fait sur cet album, c’est comme si on (avec Jerome Charyn) avait créé un conte de fée moderne avec l’équivalent des ogres, des sorcières, des fées, des miracles, mais aussi les cruautés de la réalité. Ce qui nous plaît, c’est le caractère excessif des contes de fée, qu’on essaie d’adapter dans un univers contemporain. (…) Le dessin est un moyen extrêmement puissant, surtout la bande dessinée. Elle a une vocation de métamorphose, de transformation. Le dessin est un monde intermédiaire entre le rêve et la réalité. La bande dessinée a cette vocation incantatoire de réaliser des désirs, pour que ça se passe dans la réalité.                        
François Boucq

Légende : Extrait de "New York Cannibals", de François Boucq et Jerome Charyn (2020), suite du premier volet "Little Tulip" paru en 2014
Légende : Extrait de "New York Cannibals", de François Boucq et Jerome Charyn (2020), suite du premier volet "Little Tulip" paru en 2014 Crédits : Le Lombard

Bibliographie

Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......