LE DIRECT
Extrait de l'album "Wanted Lucky Luke", de Matthieu Bonhomme, disponible depuis le 9 avril 2021

Lucky Luke et les Tuniques bleues, nos héros américains !

29 min
À retrouver dans l'émission

Interview croisée entre l'auteur Matthieu Bonhomme et le scénariste Kris, pour parler de héros parmi les plus populaires de la bande dessinée franco-belge : les Tuniques bleues et Lucky Luke, ou comment réussir à reprendre ces figures iconiques, entre liberté et fidélité.

Extrait de l'album "Wanted Lucky Luke", de Matthieu Bonhomme, disponible depuis le 9 avril 2021
Extrait de l'album "Wanted Lucky Luke", de Matthieu Bonhomme, disponible depuis le 9 avril 2021 Crédits : éditions Dargaud / Matthieu Bonhomme

Lucky Luke, créé en 1947 par Morris, assez rapidement rejoint par René Goscinny au scénario, continue ses aventures dans l’Ouest américain. Tous les deux ans environ paraît un nouvel album. Cette série canonique est aujourd’hui entre les mains du duo Jul et Achdé, mais depuis quelques temps d’autres auteurs se sont emparés de l’homme qui tire plus vite que son ombre pour en livrer des lectures plus personnelles, à l'instar de l'auteur Matthieu Bonhomme qui s’était le premier livré à cet exercice, avec L’homme qui tua Lucky Luke qui avait connu un grand succès. Il revient cinq ans après avec une nouvelle aventure intitulée Wanted Lucky Luke. 

Lucky Luke est une série fondatrice, avec laquelle j'ai appris à dessiné, appris à lire, un des premiers personnages que j'ai appris à dessiner. C'est une bande dessinée sur laquelle je suis toujours revenu, elle m'a accompagné tout au long de mon évolution et dans laquelle j'ai trouvé toutes les vérités que je cherchais. Ce que vous appeler liberté, j'appelle ça une aire de jeu. Dans la série principale, ce qui transparaît le plus, c'est l'amour du westerm pour Morris et du côté de Goscinny, une énorme tendresse pour ses personnages. Et l'un dans l'autre, j'avais trouvé ce personnage super attachant, l'impression de le connaître, comme comme un grand frère, un compagnon de route de mon enfance. Et quand je me suis mis à le dessiner dans un univers de Western, je retrouvais mes marques.                      
Matthieu Bonhomme 

Extraits de l'album "Wanted Lucky Luke", de Matthieu Bonhomme, disponible depuis le 9 avril
Extraits de l'album "Wanted Lucky Luke", de Matthieu Bonhomme, disponible depuis le 9 avril Crédits : éditions Dargaud / Matthieu Bonhomme (2021)

Poor Lonesome Cowboy

La couverture de ce nouvel opus est crépusculaire. Elle pose la question de la solitude de Lucky Luke, le célèbre poor lonesome cowboy. Matthieu Bonhomme convoque d'anciens personnages comme le colonel O’Nolan et Patronimo, les personnages de Canyon Apache (une histoire psychanalytique s'il en est) et entoure le héros de jeunes femmes qui tentent de le séduire. Mais Lucky Luke peut-il appartenir à quelqu'un ? 

C'est une convention d'en faire un héros solitaire, mais si on se met à la place du personnage, qu'est-ce qui fait qu'un homme décide de refuser, de s'extraire des sentiments, de l'amour, d'une aventure éventuelle avec des femmes que j'ai voulu en l’occurrence extraordinairement séduisantes. Pourquoi il dit non ? En me mettant à sa place, je me suis dit que vraiment, c'est un choix difficile, c’est une abnégation qui s'imposait et comme tous les choix qu'on fait un jour, on a envie de les réévaluer. Et je crois qu'à la fin de cette histoire, il souffre, il serait bien resté. Pour une fois, de tourner la tête, ça lui permet de cacher une larme ou un signe d'émotion trop fort.  
Matthieu Bonhomme

Extrait de l'album "Wanted Lucky Luke", de Matthieu Bonhomme, disponible depuis le 9 avril 2021
Extrait de l'album "Wanted Lucky Luke", de Matthieu Bonhomme, disponible depuis le 9 avril 2021 Crédits : éditions Dargaud / Matthieu Bonhomme

Les Tuniques Bleues, une bande dessinée pacifiste

Alors que Lucky Luke était une grande star de la bande dessinée dans les années 1960, ses aventures quittent les pages du journal Spirou, de la maison Dupuis, pour rejoindre celles de Pilote, de chez Dargaud. Ça avait été un coup dur pour le journal de Spirou qui avait alors voulu créer une nouvelle série au long cours. Et c’est ainsi qu’en 1968 on a vu apparaître les Tuniques Bleues. 

Trois tomes de la série des Tuniques Bleues, dessiné par Willy Lambil et scénarisé par Raoul Cauvin
Trois tomes de la série des Tuniques Bleues, dessiné par Willy Lambil et scénarisé par Raoul Cauvin Crédits : éditions Dupuis / Willy Lambil

Les autres grands héros américains de la bande dessinée franco belge sont sergent et caporal dans l’armée de l’Union, les célèbres Tuniques bleues. Ils s’appellent Chesterfield et Blutch, et ont été créés par le scénariste Raoul Cauvin et le dessinateur Louis Salvérius en 1968. Louis Salvérius est mort très jeune, après quelques aventures, et c’est le dessinateur Willy Lambil qui a pris sa suite et dessiné, depuis 50 ans, une soixantaine d’albums des Tuniques bleues. Et il dessine toujours à 84 ans. Seulement voilà, Raoul Cauvin a décidé d’arrêter. La dernière histoire qu’il aura signée paraîtra à l’automne 2021, et il a lui-même récemment annoncé sur les réseaux sociaux le nom de son successeur. Ce n’est pas un nouveau venu dans le monde de la bande dessinée, mais on ne l’attendait pas là, puisque c’est le scénariste Kris qui prépare le numéro 66, à paraître en 2022, intitulé Irish Melody

J'ai découvert les Tuniques bleues dans le journal de Spirou et c'est dans ces journaux que je découvrais dans le désordre leurs aventures par petits bouts. J'ai sans doute imaginé moi-même le début ou les fins d'histoires que je pouvais lire. C'est le premier album de bande dessinée que je suis allé acheter tout seul, avec mon propre argent  l'âge de 12 ans, c'était "L'or du Québec", le tome 26 des Tuniques Bleues. Et puis, une anecdote incroyable avec le recul, j'ai rêve, que l'on me donnait 26 albums suivants, et je me suis réveillé avec un plaisir fou d'avoir pu lire pleins d'albums inédits des Tuniques Bleues. Alors quand on me l'a proposé réellement, c'était impossible de dire non. C'est le dessin de Willy Lambil qui m'a fait aimer cette série. J'étais fasciné et amoureux de son trait.                        
Kris 

Extrait du tome 26 des Tuniques Bleues, "L'Or du Québec", de Willy Lambil et Raoul Cauvin, le premier album acheté par Kris
Extrait du tome 26 des Tuniques Bleues, "L'Or du Québec", de Willy Lambil et Raoul Cauvin, le premier album acheté par Kris Crédits : Lambil, Cauvin - éditions Dupuis

Morris et Willy Lambil, des traits qui se rejoignent

Il y a des points communs entre les dessinateurs de Lucky Luke et des Tuniques Bleues, entre Morris et Lambil. Ils ont tous les deux été marqués et formés en quelque sorte par le dessinateur Jijé. Tous les deux, ils se sont effacés derrière leurs personnages et derrière la lisibilité de leurs bandes dessinée, et on ne remarque pas à première vue que ce sont des dessinateurs virtuoses, et pourtant…

On voit tout leur génie en un trait. Ça fait partie des choses qui m'a fait beaucoup réfléchir sur la bande dessinée, c'est de me rendre compte à quel point ces gars étaient géniaux, avaient de l'or dans les mains, auraient pu être des exercices de démonstration, et qu'au contraire, ils ont décidé de se mettre à la hauteur de leurs personnages, ils questionnaient la narration, la composition. Et quand on parle de Morris, je trouve qu'il a réussi un truc ahurissant, c'est d'être à la fois avant-gardiste sur certaines compositions hyper radicales, et en même temps il arrive à être grand public, et lisible de tous. Quant aux Tuniques bleues, ce qui est drôle, c'est qu'ils ont réussi à se répartir l'histoire des États-Unis pendant et après la Guerre de Sécession. Ils ont comme point commun leur amour des chevaux aussi.    
Matthieu Bonhomme

L'idée c'est de m’approprier les chaussons de Raoul Cauvin. On a parlé de la qualité des dessins de Morris et Lambil, mais il ne faut pas oublier la qualité du scénario, car raconter en 44 pages une histoire complète, qui soit à chaque fois drôle, pleins d'actions, tout en travaillant en profondeur les personnages, c'est quand même une sacré gageure surtout à l'heure aujourd'hui. Réapprendre la concision est un exercice scénaristique extrêmement difficile.
Kris

  • Archive : Morris dans Les Nuits Magnétiques sur France Culture en 1980, dans une émission intitulée "Lucky Luke ou l’onanisme crépusculaire"
  • Archive : extraits de l'émission de télévision De livre en livre, en 1975 sur les Tuniques Bleues
  • Musique de fin : thème de Lucky Luke, composé par Claude Bolling 

Bibliographie

Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......