LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Planche tirée du livre "Des Souris et des hommes", de Rébecca Dautremer, adapté de John Steinbeck, paru aux éditions Tishina (2020)

Rebecca Dautremer, des souris, des couleurs et des hommes

30 min
À retrouver dans l'émission

Rébecca Dautremer s'est livrée à un exercice de style audacieux, celui d'adapter un des romans les plus fameux et fascinants dans la littérature américaine : "Des Souris et des hommes" de John Steinbeck. Rencontre dans son atelier, au cœur du IXème arrondissement de Paris.

Planche tirée du livre "Des Souris et des hommes", de Rébecca Dautremer, adapté de John Steinbeck, paru aux éditions Tishina (2020)
Planche tirée du livre "Des Souris et des hommes", de Rébecca Dautremer, adapté de John Steinbeck, paru aux éditions Tishina (2020) Crédits : Rébecca Dauremer / éditions Tishina

Le Rayon BD est parti à la rencontre de Rebecca Dautremer, là exactement où elle a passé de nombreuses heures à travailler, entre avril 2019 et juin 2020, au livre monumental de 480 pages, Des Souris et des hommes, adapté du roman de John Steinbeck, un objet hybride, qui mélange le roman, la bande dessinée, un livre d'image ou encore un roman graphique. 

Plonger dans une imagerie fascinante et contradictoire

Une proposition nouvelle, un défi pour Rébecca Dautremer que de se plonger dans l'imagerie des années 1930, dans cette histoire de John Steinbeck qui dessine les contours des paradoxes du système américain, de ces contradictions, entre fascination et torpeur. Ce court roman de 1937 relate l'histoire d'une amitié, entre George Milton et Lennie Small, l'histoire d'un espoir, pendant la Grande Dépression aux Etats-Unis, un récit intense, sobre et cruel, lequel la crise se trouve constamment entre les lignes. 

J'aime les challenges, les montagnes qu'on doit gravir. Ce n'est pas la première fois que je me lance dans un projet aussi lourd. J'avais décidé dès le départ que je voulais être très généreuse en illustration. Donc j'ai pris une grande respiration avant de partir, comme un marathon et puis j'ai couru, j'ai su que les 15 derniers kilomètres allaient être pénibles, mais je suis allée au bout, et comme pour tous les marathon, on recommence ensuite. (…) C'est vrai que les années 1930 pour une illustratrice, ça c'est le côté sympathique. Visuellement, ça me plaisait de me plonger dans cet univers là. Ce livre représente cette histoire fascinante d'un pays dominé par l'argent, l'envie de consommer, de réussir et en même temps, complètement laminé, avec à sa base avec cette chose folle de se dire que dans ce pays dominant, il y a des gens qui mourraient de faim à ce moment-là. C'est un contraste fascinant.                      
Rébecca Dautremer

Planche tirée du livre "Des Souris et des hommes", de Rébecca Dautremer, adapté de John Steinbeck, paru aux éditions Tishina (2020)
Planche tirée du livre "Des Souris et des hommes", de Rébecca Dautremer, adapté de John Steinbeck, paru aux éditions Tishina (2020) Crédits : Rébecca Dauremer / éditions Tishina

Innocente noirceur 

Pour ce grand ouvrage, Rébecca Dautremer s'est notamment inspirée du dessinateur américain et créateur de Little Nemo, Windsor Mcay ou encore des collections d'Art Brut américaines des années 1930.

C'est avant tout un livre sur l'amitié, mais il parle jamais vraiment d'amitié. De toute façon Steinbeck ne parle à peu près de rien, il donne des faits, délivre des dialogues, sans morale, sans analyse, sans point de vue personnel. Si l'on doit retenir une chose, la petite lueur d'espoir dans cette noirceur épouvantable, c'est l'amitié entre ces deux hommes enviée par tous les personnages du livre. Tous envient leur bonheur et essaient de se greffer à leurs rêves et leurs aventures. Ce livre dit "accompagnez vous les uns les autres et ça pourrait aller mieux", et pourtant ça se termine mal. Dans ce livre, les hommes sont très noirs, très égoïstes, très mauvais et en même temps terriblement attendrissant. Il y a la noirceur et leur innocence, c'est ce qui est beau, ce mélange.                  
Rébecca Dautremer 

Planche tirée du livre "Des Souris et des hommes", de Rébecca Dautremer, adapté de John Steinbeck, paru aux éditions Tishina (2020)
Planche tirée du livre "Des Souris et des hommes", de Rébecca Dautremer, adapté de John Steinbeck, paru aux éditions Tishina (2020) Crédits : Rébecca Dauremer / éditions Tishina

Un travail graphique marqué par son goût de la photographie

Avant cette adaptation de John Steinbeck, Rébecca Dautremer s'est illustrée, à de nombreuses reprises, dans la fabrication et la création d'albums originaux. L'illustratrice, formée à l'école supérieure des arts décoratifs de Paris en section graphisme, privilégie le travail au crayon et à la gouache sur du papier aquarelle. 

Elle s'inspire de la pratique photographique et de son goût pour les images pour interroger par le dessin et le format des livres qu'elle propose les notions de cadrage et de profondeur de champs. A magner avec prudence, car creusé dans son épaisseur et découpé au laser, le livre Midi Pile est à l'image du reste de son travail : minutieux et technique. Il est paru aux éditions Sarbacane et a remporté le prix Pépite du livre illustré au Festival de Montreuil l'année dernière.

Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......