LE DIRECT

Plotin et l'extase, avec Gwenaëlle Aubry

1h
À retrouver dans l'émission

L'être qui contemplait n'avait aucune émotion en lui ; dans son ascension, il n'avait plus ni colère ni désir ; plus de raison, plus de pensée même en lui ; et lui-même il n'est plus : arraché à lui-même et ravi par l’enthousiasme, il se trouve en un état calme et paisible les belles choses n’attirent pas ses regards car il regarde au dessus de la Beauté elle-même comme l’homme entré à l’intérieur d’un sanctuaire a laissé derrière lui les statues placées dans la chapelle c’est elles qu’il reverra les premières quand il sortira du sanctuaire, après s’être uni non plus à une statue ni à une image du dieu, mais au dieu lui-même.

(Ennéades, VI, 9)

Quelle est la différence entre l’extase de Plotin et la ferveur religieuse ? Comment se souvenir ce qu’on y a contemplé, une fois qu’on est retourné aux «belles choses» dont la vie nous entoure ?

avec Gwenaëlle Aubry Textes lus par Georges Claisse

L'équipe
Production
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......