LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Eric Besson, secrétaire d'Etat à la prospective et à l'évaluation des politiques publiques

55 min
À retrouver dans l'émission

Eric Besson
Eric Besson
Eric Besson © RF / EG On ne présente plus Eric Besson car, n'en déplaise à certaine, tout le monde, aujourd'hui, le connaît. Il est Judas, l'affreux Judas, celui qui prend la porte, le traître qui trompe Jeanne d'Arc avec Napoléon. Bien sûr, il n'est pas le premier, « personne n'est impayable » - aurait dit Talleyrand. En trahissant Jacques Chirac en 1995, Nicolas Sarkozy (qu'on surnommait « Iago ») n'avait fait que suivre son exemple. En trahissant Ségolène Royal en 2007, M. Besson a trahi celle qui mentait sciemment à ses électeurs en leur promettant l'extension des 35h ou le SMIC à 1500 €. Bref, si Eric Besson est un traître, alors les éléphants qui le lui reprochent sont des traîtres au carré. De façon générale, en politique, l'important n'est pas de trahir (sans quoi tout le monde aurait de l'importance), mais bien de trahir au bon moment, de quitter le navire mais en perçant la coque, de lâcher la proie mais pour la lumière. Quand on trahit - i.e. quand on a, à la fois, le courage de quitter son camp et la prudence de rejoindre le camp des vainqueurs - il ne faut pas se tromper. De ce point de vue, pour Eric Besson, c'est un succès ; de secrétaire national, il est devenu secrétaire d'Etat. **Raphaël Enthoven** **Vos questions, réactions et commentaires sont les bienvenus sur le FORUM de notre émission** .
Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......