LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Jean-Claude Martinez, vice-président du Front National et directeur de campagne de Jean-Marie Le Pen

55 min
À retrouver dans l'émission

Jean-Claude Martinez
Jean-Claude Martinez
Jean-Claude Martinez © RF Il paraît que le FN a changé... Le fait qu'on n'y parle plus de « guerre ethnique », mais de « France multiculturelle », que Jean-Marie Le Pen a appelé, dans son discours de Valmy, les « Français d'origine étrangère » à le « rejoindre », qu'il a serré la main de Dieudonné à la fête des BBR, que le FN ne réclame plus l'abrogation immédiate de la loi sur l'IVG, et qu'enfin, c'est une jeune fille de couleur (au jean taille basse et au piercing apparent) qui orne certaines affiches du FN, ce qui eût été inimaginable dans les années 80. Pendant longtemps, le FN donnait dans le « détail » et les outrances de son chef faisaient de lui le meilleur allié du « système », puisqu'elles le préservaient d'avoir à l'accueillir en son sein, mais avec le temps, fini les outrances, au diable les bruits de botte, le FN corrige le tir. Quel rôle Jean-Claude Martinez tient-il dans ce changement de couleur ? Agrégé de droit et de sciences politiques, lauréat du concours général de biologie, Docteur honoris causa de l'université de Sao Paulo, il est l'auteur de plus d'une vingtaine d'ouvrages qui font de lui, à coup sûr, la tête pensante du Front National. Qui plus est, on ne lui connaît aucun dérapage raciste ou antisémite, contrairement à son président plusieurs fois condamné pour contestation de crimes contre l'humanité et incitation à la haine raciale, contrairement aussi à son camarade Bruno Gollnisch, le n° 2 du FN, qui vient d'être condamné - le jour où la république rend hommage aux « Justes » de France - à trois mois de prison avec sursis et cinq mille euros d'amende pour ses propos sur les chambres à gaz. Jean-Claude Martinez est l'insolent théoricien du « Front Alternational », le penseur du rapprochement de l'extrême-droite avec l'électorat de gauche. « Votre problème - dit-il à Jean-Marie Le Pen - ce n'est pas votre âge, mais l'âge de vos idées ». Et il ajoute - les mots ne sont pas innocents - que le président du FN doit conduire une véritable « révolution culturelle », sous peine de finir comme le général Boulanger... A la lecture ethnique des conflits sociaux, Jean-Claude Martinez préfère un décryptage économique et social et en appelle à une « alliance à fronts renversés »... Qu'est-ce à dire ? **Raphaël Enthoven**
Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......