LE DIRECT

La crise Ukrainienne « selon » Caroline Fourest fait réagir de nombreux auditeurs

8 min
À retrouver dans l'émission

Point de départ de ce « monde selon », le drame survenu à Odessa où Une quarantaine d’Ukrainiens favorables au rapprochement avec la Russie ont trouvé la mort après que la Maison des Syndicats ait été incendié.

Une chronique qui a provoqué de nombreuses réactions parmi les auditeurs, raison pour laquelle Jérôme Bouvier a proposé à Caroline Fourest de venir dialoguer avec eux dans le cadre de ce rendez vous du Médiateur.

Le Médiateur revient sur les points qui ont fait réagir les auditeurs :

Le premier, celui qui a provoqué sans doute le plus de courriels, l'affirmation selon laquelle trois officiers ukrainiens ont été « énucléés avec un couteau « par des militants prorusses qui les avaient capturés. Caroline Fourest revient sur les vidéos qui ont circulé sur le sujetet sur le fait que "Ce n'est que l'un des nombreux épisodes de la guerre des propagandes qui se joue à propos de l'Ukraine".

Deuxième critique : le sentiment que la journaliste ne condamne pas vraiment le drame qui a couté la vie à une quarantaine de militants pro russes à Odessa, dans l’incendie de la maison des syndicats ou ils s’étaient réfugiés..

Troisième point du débat, plus large que celui de cette seule chronique, le sentiment que Caroline Fourest a beaucoup plus d’indulgence pour l’extrême droite ukrainienne lorsqu’elle soutient l’autonomie de l’Ukraine face à la Russie qu'elle n’en a pour l’extrême droite en France.

Plus globalement, une partie des auditeurs reprochent aux médias français en général, d’avoir une lecture très orientée, très occidentale de la crise ukrainienne, en niant par exemple la réalité russophone de ce pays ou la spécificité de la Crimée.

Les réponses de Caroline Fourest au micro de Jérôme Bouvier, dans le Huffington Post, dans le journal le Monde

L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......