LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Panneaux d'affichage de la campagne présidentielle 2017 à Pontoise (Ile-de-France). (MAXPPP)

Le bilan d'une « folle » campagne électorale

5 min
À retrouver dans l'émission

La campagne électorale prend fin vendredi 5 mai : une campagne passionnée, voire passionnelle, comme le montre les milliers de messages que les auditeurs ont adressé au médiateur. Aujourd’hui, Bruno Denaes dresse le bilan.

Panneaux d'affichage de la campagne présidentielle 2017 à Pontoise (Ile-de-France). (MAXPPP)
Panneaux d'affichage de la campagne présidentielle 2017 à Pontoise (Ile-de-France). (MAXPPP) Crédits : MAXPPP - Maxppp

Cette campagne a vraiment été marquée :

- D’abord, par une très grande intolérance,

- Ensuite, par une incompréhension – volontaire ou involontaire – du traitement de l’information,

- Également par des réactions parfois irrationnelles avec l’éternelle théorie du complot,

- Enfin, – et c’est étonnant et grave à la fois – par un déni de la démocratie.

Il ne faut pas généraliser : tous les citoyens et tous les auditeurs ne réagissent pas ainsi. Mais les observateurs sont quasiment unanimes : cette campagne a été atypique et passionnelle. Et cela s’est traduit dans les plus de 15 000 messages reçus depuis octobre dernier.

Le médiateur revient sur les reproches les plus fréquemment adressés aux médias et y répond.

L'équipe
Production
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......