LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
France Culture

Extinction Rebellion, Rokhaya Diallo et Le Cours de l'histoire

5 min
À retrouver dans l'émission

Cette semaine, plusieurs sujets ont fait réagir les auditeurs. Pour répondre à leurs messages, Emmanuelle Daviet reçoit Sandrine Treiner, directrice de France Culture.

France Culture
France Culture Crédits : Christophe Abramowitz - Radio France

Le mouvement Extinction Rebellion    

On commence avec ce message de Pierre-Jean : « J'ai appris mercredi dans différents journaux matinaux de France Culture qu'une action de blocage au centre de Londres initiée par le mouvement Extinction Rébellion était en cours et que la police avait évacué 400 manifestants. En revanche aucune information sur ce qui se passe à Paris dans le même cadre. Est-ce la volonté de la rédaction en chef ? Des journalistes chargés du journal ? De la Direction de France Culture ou de Radio France d'occulter ces informations ? » 

Il n'y a aucune sorte d'intervention. C'est une question de hiérarchie de l'information. À Londres, l'évacuation était en train de se passer alors qu'à Paris, le mouvement s'installait. 

Rokhaya Diallo, invitée de France Culture     

Nous avons reçu plusieurs messages au sujet de l'invitée du 9 octobre dans les Matins : « Je trouve déplacer d’inviter Madame Rokhaya Diallo dans votre matinale . Cette personne tient des analyses qui incitent à la haine , au racisme anti blanc. Pourquoi l’avez-vous invitée ? » 

Une question intéressante. Pendant toute l'émission, Guillaume Erner a tenu a posé toutes les questions à Rokhaya Diallo sur les polémiques dont elle est l'objet. Les sujets que développent Rokhaya Diallo sont des sujets importants. L'ouverture à d'autres idées que les siennes font partie de ce que doit faire une antenne. Dès lors qu'elles sont discutées avec un esprit critique.

"Le Cours de l'histoire", la nouvelle émission de France Culture    

On termine avec l’émission « Le Cours de l’histoire ». Les avis sont partagés de manière assez équilibrée entre ceux qui apprécient et ceux qui émettent quelques petites réserves. « Dans cette émission la proportion d’invités est très nettement en faveur des hommes et c’est regrettable surtout dans un domaine où les femmes ne manquent pas. C’est dommage sur une chaîne publique exigeante. »   J’indique à cet auditeur que, vérification faite, lors des dernières émissions la parité a été régulièrement assurée.
Accordez une vigilance particulière à cet équilibre Sandrine Treiner ? Faites-vous des recommandations aux producteurs? 

Je suis vigilante à ces questions, mais les productrices et producteurs aussi. Pendant la semaine consacrée à l'environnement, il y a en effet eu en plus d'hommes que de femmes, mais c'est un milieu dans lequel ils sont plus présents que les femmes. Mais les producteurs tendent à faire en sorte de porter toutes les paroles, en particulier dans le monde de la science. 

Intervenants
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......