LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Eric Zemmour

Eric Zemmour dans Répliques d'Alain Finkielkraut : le choix des invités sur France Culture

6 min
À retrouver dans l'émission

Les auditeurs souhaitent comprendre ce choix éditorial pour leur répondre Vincent Lemerre est au micro de la médiatrice des antennes, Emmanuelle Daviet.

Eric Zemmour
Eric Zemmour Crédits : Alain DENANTES - Getty

Les auditeurs souhaitent comprendre ce choix éditorial pour leur répondre Vincent Lemerre au micro de la médiatrice des antennes, Emmanuelle Daviet
Les auditeurs ont été nombreux à réagir à l'émission de Alain Finkielkraut avec Eric Zemmour du 17 novembre dernier

De Gaulle, Pétain, la France : La mémoire fait-elle bon ménage avec l’histoire ? Le Gaullisme et le pétainisme sont-ils pour le salut même de la nation, définitivement irréconciliables ?

Pourquoi avoir invité Eric Zemmour ?

Benoit écrit : « L’ émission réunit Paul Thibault d’un côté , incontesté et Eric Zemmour de l’autre, incontestablement contestable »
« Ce dernier développe à l’emporte-pièce des avis approximatifs et dénonciateurs sur un sujet hautement sensible ciblant des auteurs en particulier, toutes ses déductions sont à la limite de l’abjection » complète Nadine
« Quel effroi d’approximations et de bêtises sur la base de comparassions historiques plus que douteuse » constate Gérard
« J’ai vu qu’Éric Zemmour avait été invité dans l’émission « Répliques » et je lis à présent cet article que vous publiez vous-même pour corriger les énormités qu’il profère ».

Article sur le site intitulé « Trois contre-vérités d’Éric Zemmour sur Pétain et Vichy, la réplique des historiens
Jacques s’interroge :  « Mais pourquoi l’avoir invité alors ? »

Certaines émissions sont proposées par des personnalités qu'on peut qualifier "d'intellectuels" : Alain Finkielkraut, Jean-Noël Jeanneney, ou encore Patrick Boucheron. Ces personnalités ont leur univers, leurs obsessions c'est pour cela qu'elles sont sur l'antenne et jouissent d'une grande liberté éditoriale.        
Alain Finkielkraut aime s'emparer de sujets "urticants" et c'est lui qui a fait le choix de son invité en informant la direction de la chaîne. Cela a fait débat. On ne peut pas nous accuser d'avoir voulu faire le "buzz". Eric Zemmour n'est pas un habitué de nos studios.        
Pourquoi l’avoir invité alors ? son livre sorti en septembre est une relecture personnelle de l'histoire de France, par quelqu'un qui ne prétend pas être historien. C'est une vision politique qui s'inspire de l'histoire. L'un des chapitres les plus problématiques de cet essai concerne le Régime de Vichy et la personnalité de Pétain. ... Et la direction a considéré qu'il y avait un sujet : faut-il rouvrir le dossier Pétain. L'émission "Répliques" pouvait s'emparer du sujet et Eric Zemmour est la personnalité qui dans le débat public français, milite pour cela.        
Le débat a été équilibré avec face à Eric Zemmour, Paul Thibault. De plus l'émission a été réalisée en direct...

...Pour ensuite lui apporter un contradicteur

Au –là de cet article publié sur votre site et très largement relayé sur les réseaux sociaux, vous avez fait le choix d’inviter dans votre matinale mardi l’historien Laurent Joly et cela fait réagir Christophe« Quelle surprise quand j'ai appris que France Culture modifiait ses programmes afin de donner la parole à un historien afin de critiquer, en son absence, Eric Zemmour et les thèses qu'il défend. Il me semble que c'était une première, et elle est fort regrettable. Qu'est-ce qui justifiait une telle décision ? La peur ? Les propos de M. Zemmour  ?
Je trouve très dommage et particulièrement inquiétant qu'une radio telle que France culture se croit obligé de "corriger" les propos d'un invité. Les radios libres en France, et particulièrement une radio dite culturelle, ne devrait pas tomber dans ce piège, car s'en est un. »

Nous n'avons pas modifié nos programmes. Des historiens ce sont en effet manifestés sur les réseaux sociaux pour pointer les erreurs historiques d'Eric Zemmour. Il nous a semblé tout à fait légitime de donner la parole à un historien dont les travaux sur la période de Vichy sont reconnus, afin de  corriger les erreurs de Zemmour du point de vue de l'historien.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Intervenants
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......