LE DIRECT
Gilets Jaunes/Alexandre Benalla en juillet 2018 à Roissy-Charles de Gaulle.

Gilets jaunes, Benalla... le traitement de l'actualité sur France Culture

7 min
À retrouver dans l'émission

Le traitement de l'actualité sur France Culture pour y répondre Sandrine Treiner la directrice de la chaîne est au micro de la médiatrice, Emmanuelle Daviet

Gilets Jaunes/Alexandre Benalla en juillet 2018 à Roissy-Charles de Gaulle.
Gilets Jaunes/Alexandre Benalla en juillet 2018 à Roissy-Charles de Gaulle. Crédits : THOMAS SAMSON - AFP/ - AFP

Les Gilets jaunes Claude : « Concernant les Gilets Jaunes ne pourriez-vous pas de temps à autre solliciter des invités moins prestigieux que les auteurs de livres ou les personnalités médiatiques auxquels vous faites exclusivement appel? Les auditeurs réguliers dont je fais partie ont parfois envie de parler sur votre antenne pour exprimer leur sentiment sur cette affaire. Notre avis pourrait apporter un éclairage, peut-être moins savant mais tout aussi légitime, sur un sujet qui nous concerne tous. »
Il y a un très fort besoin d’expression dans notre pays . Ouvrir l’antenne à vos auditeurs, y avez-vous songé au cours des dernières semaines ou envisagez-vous de la faire? Est-ce une éventualité à laquelle vous réfléchissez ?

Oui nous le faisons déjà un peu. A 7h24 tous les vendredis matin dans les "matins", l'antenne est ouverte aux auditeurs. Il s'agit de la séquence HASHTAG par Marie Viennot (exemple demain le  : le rapport aux médias. De la même manière lorsque l'antenne se délocalise à la Sorbonne (le prochain forum le 19 février ou des réunions publiques dans les librairies...). Les auditeurs viennent pour écouter et entendre un autre regard sur le monde contemporain.

L'affaire Benalla, un "non événement" ?
Anne: « Mr Benalla ne nous intéresse pas. Entendre à chaque édition depuis des mois les mêmes sujets sans intérêts comme l'histoire de Mr Benalla, ne m'apporte rien. Des Mrs Rastignac il y en a eu à toutes les époques et sous toutes latitudes ! Je sais que derrière cette surmédiatisation il y a la volonté de certains de vos journalistes d'atteindre la personne de notre actuel président, mais que diable parlons des vrais sujets de notre époque. »
Je relaie cette remarque car des auditeurs, et pas seulement ceux de France Culture, qualifient  l’affaire Benalla de « non évènement », estiment que ce n’est pas un sujet. Que leur répondez-vous ?

Aucun de nos journalistes ne cherchent à atteindre le Président de la République. Nous ne produisons  pas de journalisme d'opinion. France Culture n'en a pas trop fait mais c'est un événement à n'en pas douter. Cela fait partie des questionnements liées à la vie politique. On essaie d'être dans la bonne mesure.

"Jupiter ou de jupitérien"  est-il pertinent d’utiliser, d’associer ce vocable au président de la République ?
Laurent : « Je trouve surprenant que des journaux de votre radio associent assez régulièrement le terme de Jupiter ou de jupitérien au président Macron. Un peu comme si cela allait de soi et que la chose était avérée ? Est-ce factuel d'agir ainsi? »
Alors, cette métaphore mythologique est lourde de symboles puisque Jupiter, est-il nécessaire de le rappeler , est le Dieu romain qui gouverne le ciel,  la terre et tous les êtres vivants. Il est aussi le Maitre des autres dieux.

C'est une facilité, on ne devrait pas y avoir recours. On n'a pas à la reprendre comme cela. Cela fait bien sûr débat au sein de la rédaction.

Besoin exprimé d’entendre des paroles positives, des porteurs de projets qui génèrent de l’enthousiasme et affirment une autre vision du monde…. Ont-ils un espace pour s’exprimer sur votre antenne ?
« Dans ces temps de trouble et d'anathèmes en tous genres, on entend aussi beaucoup de la part de vos invités, une petite musique volontiers critique, annonciatrice de catastrophes jugées inéluctables, en un mot défaitiste. La France n'a t-elle plutôt besoin d'entendre ceux qui proposent, qui encouragent et qui portent un regard d'espoir ou de sursaut. A-t-on si besoin de ces "experts" qui avaient tous et comme un seul homme si bien vu venir les dangers... aujourd'hui ? C'est, à la fin, assez détestable et déprimant. »

Quand on écoute l'antenne de France Culture, on a le temps d'analyser et de comprendre le monde qui nous entoure. Nous avons aussi des émissions dédiées au cinéma, à la culture, à la littérature... Mais Le denier forum à la Sorbonne était entièrement tourné vers l'avenir ; il y était question d'environnement : comment faire pour vivre avec quelques degrés en plus :    
Forum France Culture "La planète se réchauffe... Comment on s'y prépare" en public de la Sorbonne à Paris

Intervenants
L'équipe
À venir dans ... secondes ...par......