LE DIRECT
France Culture à Chicago

"Spéciale Chicago". Pourquoi se rendre sur place ?

6 min
À retrouver dans l'émission

Pourquoi l'équipe de France Culture s'est rendue à Chicago le 6 novembre dernier ? La Grande table y était, de même que d’autres émissions. Un certain nombre d’auditeurs semblent s’en étonner. Vincent Lemerre, le directeur des programmes, leur répond.

France Culture à Chicago
France Culture à Chicago Crédits : Radio France

France Culture à Chicago pour le premier anniversaire de l’élection de Donald Trump. 

Pour plusieurs auditeurs, comme Gérard, « faut-il, pour traiter l’actualité, emmener plusieurs équipes à Chicago, alors que cela pourrait se faire de Paris en appelant simplement au téléphone vos invités ? ». Et Cécile, une auditrice, ajoute : « J’aimerais qu’on me démontre que les émissions sont plus intéressantes et plus riches à l’étranger qu’à Paris ».

"Dans les faits ces déplacements sont exceptionnels. Ils s'inscrivent dans l'ADN de la chaîne : comprendre le monde contemporain. Mais aller à Tunis pour faire entendre les premiers "Printemps arabes", aller à Moscou, l'an dernier à propos du retour de la Russie sur la scène internationale ; entendre les experts sur la vision du monde de Vladimir Poutine, c'est plus qu'intéressant; Et en l'occurrence un an après l'élection de Trump, se déplacer aux Etats-Unis, cela s'inscrit dans la mission de France Culture."

Certains auditeurs, comme François, « tout cela coûte cher en déplacement au moment où chacun doit faire des économies ». 

Comment gérez-vous ce genre de dépenses ?

"Il n'est pas possible de faire ce type de programme par téléphone : ces entretiens faits à Chicago ont été réalisés en condition de reportage (à la rencontre des invités...). L'interview repose sur l'interaction entre des personnes physiques réunies dans un studio. La direction de France Culture est très soucieuse des deniers publics , comme tous contribuables. Ces missions à l'étranger sont prévues au plus juste...

La grève qui frappe les antennes de France Culture

De nombreux auditeurs s’étonnent des conséquences d’un mouvement sur l’antenne de France Culture et de l’absence d’un service minimum. Or, il faut rappeler que le service minimum n’existe plus depuis longtemps et qu’un seul gréviste peut bloquer la diffusion de toute une émission…

"La préparation d'une émission est un travail d'équipe : un petit nombre de grévistes peut avoir un impact à l'antenne. C'est également dur pour les équipes qui ont tout préparé et doivent tout annulé au dernier moment. Les modalités de grève se discutent entre les organisations syndicales et la direction générale de Radio France"

Les audiences radio de la rentréeElles ont été annoncées ce matin et les auditeurs de France Culture ont de quoi se réjouir : leur radio préférée continue de progresser.Les auditeurs sont au rendez-vous de la nouvelle grille des programmes avec 2,2 % AC. L’audience numérique atteint un niveau historique : près de 20 millions de podcasts et 7,4 millions de visites tous supports confondus. Résultats Médiamétrie septembre-octobre 2017. 71 000 nouveaux auditeurs ont rejoint la chaîne ; plus nombreux également le weekend. Très bon résultat également pour les podcasts.

Intervenants
L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......