LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Elections fédérales : dernier meeting du Premier ministre canadien libéral Justin Trudeau à Montréal (Québec) avant les élections de lundi 21 octobre. Le 18 octobre 2019.

Canada : l'effet Trudeau n’était-il qu’illusion ?

4 min
À retrouver dans l'émission

Justin Trudeau vise ce lundi quatre années supplémentaires de pouvoir à la tête de cette monarchie constitutionnelle. Le Premier ministre canadien a été malmené dans les sondages. 26 millions d’électeurs sont appelés à voter pour leurs députés lors d'un scrutin majoritaire à un tour.

Elections fédérales : dernier meeting du Premier ministre canadien libéral Justin Trudeau à Montréal (Québec) avant les élections de lundi 21 octobre. Le 18 octobre 2019.
Elections fédérales : dernier meeting du Premier ministre canadien libéral Justin Trudeau à Montréal (Québec) avant les élections de lundi 21 octobre. Le 18 octobre 2019. Crédits : Nathanael Charbonnier - Radio France

En 2015, le libéral Justin Trudeau s’imposait après avoir soulevé un immense espoir de changement dans son pays. Jeune, brillant, gendre idéal, on lui prédisait un avenir prometteur.

Mais un mandat plus tard, le charme ne  semble plus opérer de la même façon et les sondages le donnent au coude à coude avec les conservateurs.

L’effet Trudeau n’était-il qu’illusion ? Reportage au Canada de Nathanaël Charbonnier

Moyens techniques : Frédéric Cayrou.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Des militants contents mais pas forcément sereins 

Une chose est certaine : malgré l’usure du temps, Justin Trudeau, chemise blanche, cravate à pois bleus desserrée, continue de faire le show et sait ravir son public.

Les militants sont contents mais pas forcément sereins. Cette militante libérale croit dans son champion, même si elle sait que la victoire n’est pas acquise :

Même si on pense que son bilan est un peu imparfait, on lui donne les clés du gouvernement pour continuer à nous emmener vers un avenir meilleur. Personne ne sort d'un mandat de quatre ans sans une critique et les questions sont : mérite-t-il un second mandat ou d'être congédié ? Veut-on continuer à travailler pour l'environnement et pour les classes moyennes ? 

Le doute est là et il est nourri par Justin Trudeau lui-même. Touché par un scandale politico judiciaire, ridiculisé lors d’un voyage en Inde, ou encore accusé d’avoir été raciste lorsqu’il était jeune.

Un grand concurrent : le conservateur anglophone Andrew Scheer

L’homme qui se voit bientôt Premier ministre s’appelle Andrew Scheer. Ce conservateur anglophone est le principal opposant à Justin Trudeau.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Un anti Trudeau en matière de charisme, tout en rondeur mais qui sait appuyer là où cela fait mal. Ici, on puise les racines dans la terre, avec les règles qui en découlent. Roy est retraité et il se sent plus fourmi que cigale :

Je n'ai rien contre monsieur Trudeau mais il a fait trop de promesses : des millions et des millions de promesses, sans pouvoir les tenir. On ne peut pas endetter un pays autant qu'il le fait actuellement. Il faut économiser, être rationnel et juste envers tout le monde. Et je n'aime pas son image à l'international.

Et peut-être la surprise Jagmeet Singh

Même soucis pour Justin Trudeau mais à gauche de l’échiquier, avec le candidat atypique du Nouveau Parti Démocratique (NPD) : le sikh Jagmeet Singh. Avocat pénaliste de formation et licencié en biologie, ce nouveau visage de la gauche canadienne a beaucoup fait campagne auprès des jeunes. Il a ainsi publié deux vidéos de 15 secondes sur l’application mobile TikTok pour mettre en valeur les messages centraux de sa campagne et ces vidéos ont été visionnées plus de trois millions de fois :

Écouter
1 min
Portrait de Jagmeet Singh, par Nathanaël Charbonnier
Dernier meeting de campagne pour Jagmeet Singh, le candidat du Nouveau Parti Démocratique à Montréal (Québec). 16 octobre 2019.
Dernier meeting de campagne pour Jagmeet Singh, le candidat du Nouveau Parti Démocratique à Montréal (Québec). 16 octobre 2019. Crédits : Nathanael Charbonnier - Radio France
Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

L’argument de la sincérité porte, notamment auprès des jeunes qui seront décisifs dans cette élection. Alexandre a été conquis il y a 4 ans par Trudeau. Mais là encore, le mirage a disparu :

Justin Trudeau est arrivé sur la scène politique et il a dit : 'l'environnement me tient à coeur. Cela a séduit beaucoup de gens. Et deux ans plus tard, il a acheté un pipeline à quatre milliards ! C'est pour ça que pour moi c'est un beau parleur, bravo, mais les promesses ne sont pas au rendez-vous.

Christian Dufour est professeur, politologue, et pour lui : oui, Justin Trudeau a déçu, oui, il a commis des erreurs, mais attention, il est né dans la politique et c’est un redoutable combattant : 

Monsieur Trudeau a un physique de rock star, c'est une dynastie, il est le fils du fondateur dans une certaine mesure du Canada moderne, Pierre Elliott Trudeau. Donc les Québécois sont comme tombés amoureux. Sauf, qu'à un moment donné, la balloune a éclaté, comme on dit au Québec. Cela dit, dans cette campagne ci, Justin Trudeau revient en combattant. Ce n'est plus juste le personnage superficiel dont on peut rire.

Et pour l’emporter ce lundi, Justin Trudeau devra remporter 170 des 338 sièges que compte la Chambre des communes. Les résultats sont attendus dans la nuit car il ne faut pas oublier que le Canada est grand comme 18 fois la France et qu’il dispose de 6 fuseaux horaires.

L'équipe
Journaliste
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......