LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
90 000 personnes travaillent dans ce secteur. Ici, une ouvrière « minutieuse » de Balt, entreprise qui fabrique des produits utilisés pour soigner les pathologies du cerveau.

Faire des économies sur les industries stratégiques de santé, est-ce bien raisonnable ?

5 min
À retrouver dans l'émission

Respirateurs, sondes, lits, etc., la crise du Covid-19 a montré qu'il est crucial que ces produits soient fabriqués au plus près des besoins, en France. Dites "stratégiques", les entreprises de dispositifs médicaux sont néanmoins sommées de baisser leur prix dans le cadre du PLFSS 2021.

90 000 personnes travaillent dans ce secteur. Ici, une ouvrière « minutieuse » de Balt, entreprise qui fabrique des produits utilisés pour soigner les pathologies du cerveau.
90 000 personnes travaillent dans ce secteur. Ici, une ouvrière « minutieuse » de Balt, entreprise qui fabrique des produits utilisés pour soigner les pathologies du cerveau. Crédits : Entreprise BALT

La crise du Covid n’a pas épargné les entreprises qui fournissent les hôpitaux en matériel médical. Confinement et report des opérations obligent, leurs chiffre d’affaires a chuté en moyenne de 5 à 15% avant la deuxième vague selon le SNITEM, le Syndicat National de l'Industrie des Technologies Médicales qui représente une partie des 1 300 entreprises du secteur. 

Qualifiées de stratégiques par les responsables politiques, les entreprises de dispositif médical fournissent aussi bien les pansements, les appareils pour faire des IRM, que les respirateurs si utiles en ce moment, or comme chaque année, ces entreprises sont sommées de baisser leur prix l’an prochain. 

Le projet de loi de financement de la sécurité sociale (en cours d’examen) prévoit 150 millions d’euros d’économie sur ce poste de dépense pour les hôpitaux. En pleine crise sanitaire. Ce qui suscite l’incompréhension des industriels de ce secteur. 

A lire aussi/ écouter : Assurance maladie : pendant la crise sanitaire, les économies continuent

L'équipe
Journaliste
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......