LE DIRECT
Même si les "gilets jaunes" n'ont plus manifesté aux Champs Elysées récemment, les samedis sont des journées mortes pour les commerçants, car les touristes et riverains fuient le quartier qui fait en plus l'objet de mesures de sécurité renforcées

"Gilets jaunes" : un impact économique réel et potentiellement crescendo

4 min
À retrouver dans l'émission

Après 23 semaines de mobilisation, l'impact macro-économique est difficilement mesurable mais réel et potentiellement plus fort à long terme. Les commerçants autour des Champs Élysées disent accuser 50% de chiffre d'affaire en moins. Reportage Marie Viennot.

Même si les "gilets jaunes" n'ont plus manifesté aux Champs Elysées récemment, les samedis sont des journées mortes pour les commerçants, car les touristes et riverains fuient le quartier qui fait en plus l'objet de mesures de sécurité renforcées
Même si les "gilets jaunes" n'ont plus manifesté aux Champs Elysées récemment, les samedis sont des journées mortes pour les commerçants, car les touristes et riverains fuient le quartier qui fait en plus l'objet de mesures de sécurité renforcées Crédits : Geoffroy VAN DER HASSELT - AFP

Le mouvement des "gilets jaunes" a eu un effet sur le produit intérieur brut que l'Insee a chiffré à 0,1% de PIB en 2018. Le mouvement a pu "peser assez durement sur la consommation dans certaines parties du territoire", selon l'Insee :

Mais son impact macro-économique à court terme a, sans conteste, été plus faible que son retentissement politique et médiatique. L'Insee au sujet des Gilets jaunes en mars.

En février, lors d'une audition au Sénat, le ministre des Finances estimait lui l'impact à 0,2% du PIB après 15 semaines de mobilisation.   

Louis Netter, président du tribunal de commerce de Paris, remarque que pour le moment, il n'y a pas d'effet "gilets jaunes" sur les liquidations judiciaires (c'est à dire les fermetures d'entreprises). Il y en a eu 767 au premier trimestre 2019, comme en 2018. En revanche, on note une forte augmentation des redressements judiciaires (c'est à dire la procédure avant la liquidation, et qui peut permettre de l'éviter). Au premier trimestre, il y a 17% d'ouvertures de redressements judiciaires en plus.  

Mieux vaut ne pas attendre d'être au bord de la cessation de paiement pour venir expliquer sa situation au tribunal de commerce. Les juges sont aussi là pour aider, en prévention.  
Louis Netter, président du Tribunal de Commerce de Paris.

Difficile cependant d'incriminer uniquement les "gilets jaunes", explique Louis Martin, président de la Chambre de sauvegarde et délégué au traitement des difficultés économiques, car les commerces sont aussi affectés par l'essor continu du commerce en ligne. Ce qui est sûr, selon lui, c'est que si la crise des gilets jaunes et les manifestations se poursuivent, il y aura un effet domino, et que de plus en plus de commerces, qui ont tenu jusqu'à maintenant en piochant dans leur trésorerie ou les économies de leurs propriétaires, ne le pourront plus.  La vraie crise est donc peut être à venir.   

Champs Élysées, zone sinistrée

Les commerces aux abords des Champs Élysées sont les plus affectés économiquement. Les samedis ne sont plus le meilleur jour de la semaine, mais le plus mauvais. 

Et même lorsque les "gilets jaunes" ne manifestent plus aux abords des Champs, les mesures de sécurité mises en place (interdiction de la circulation des camionnettes, fermeture des métros alentours) sont un frein au redémarrage.   

Les touristes ne sont pas les seuls à manquer pour les commerces des alentours, les clients habituels aussi ne consomment plus le samedi. 

"Si cette tendance est structurelle, s’inquiète le gérant des magasins de bouche Dalloyau, nous n'arriverons plus à avoir assez de chiffre d'affaire pour payer nos loyers qui sont très chers dans ces quartiers. La valeur de nos fonds de commerce va chuter, et ce sera une réaction en chaine". Tous les commerçants espèrent, sans savoir comment, que la crise prenne fin. 

L’État a accordé des étalements de dette fiscale et sociale jusqu'au 30 avril, mais la date approche, or la fin de crise des "gilets jaunes", et de ses retombées économiques n'est pas encore en vue.

L'équipe
Journaliste
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......