LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Grande Synthe, vue de l'usine sidérurgique Arcelor

Grande-Synthe ou l'écologie sociale

5 min
À retrouver dans l'émission

Les habitants de Grande-Synthe cumulent a priori les handicaps : chômage élevé, pollution industrielle, afflux de réfugiés, etc. Face à toutes ces crises, la ville propose une réponse : l'écologie. Une écologie nécessairement sociale. Un reportage dans le cadre d'une semaine spéciale COP24.

Grande Synthe, vue de l'usine sidérurgique Arcelor
Grande Synthe, vue de l'usine sidérurgique Arcelor Crédits : Leyla Vidal - Maxppp

Doublement de l'aide à l'amélioration thermique de l'habitat, aide à l'achat de vélo, bus gratuit, troc solidaire, jardins potagers au pied des barres d'immeubles, 100% de bio dans les cantines et bientôt, une ferme urbaine : Grande-Synthe, dans le Nord, est, comme le dit un documentaire qui sort en ce moment, "la ville où tout se joue."

L'écologie comme nécessité

Ses 24 000 habitants ont expérimenté la crise industrielle (Arcelor employait 12 000 travailleurs, ils ne sont plus que 3 000 aujourd’hui), la crise sociale, la crise écologique, et dernièrement, la crise migratoire.  A tout cela, le maire Europe Écologie-Les Verts Damien Carême (et son père avant lui) propose une réponse : l'écologie sociale. On peut aussi la définir comme une écologie inclusive, mélange de résistance à nos modes de consommation actuels, d'éducation au droit à la dignité pour tous et de choix économiques clairs : préférer l'emploi non délocalisable et pérenne plutôt que la promesse d'emplois polluants à court terme par exemple.

Ordonnateur, promoteur, et inlassable défenseur de cette politique, le maire de Grande-Synthe, Damien Carême, qui estime que c'est à l'échelle de la ville que se fera le changement. Damien Carême :

Écouter
1 min
"Il faut prendre des positions parfois radicales"
Le maire de Grande Synthe, Damien Carême
Le maire de Grande Synthe, Damien Carême Crédits : Férial Hart

Produire et consommer mieux

Depuis plusieurs années déjà, des jardins populaires permettent à 150 familles de cultiver, sans pesticides, des légumes, des fruits ou des fleurs. Les cantines de la commune proposent du 100% bio aux enfants des écoles.

Dernièrement, la ville acquis 9 hectares de terres agricoles, où elle souhaite installer 3 maraîchers en bio, pour produire à destination des cuisines centrales de Grande-Synthe, via l'ESAT (Etablissement et service d'Aide par le Travail). La commune a largement dépassé, par ailleurs, les minimas obligatoires de travailleurs handicapés.

Les porteurs de projets de la future ferme urbaine et les services de la mairie
Les porteurs de projets de la future ferme urbaine et les services de la mairie Crédits : - Anne-Laure Chouin - Radio France

Les réfugiés, la "plainte du dehors"

En 2015, Damien Carême a créé, contre l'avis et l'autorisation de l'Etat, un camp de réfugiés sur sa ville : le Camp de la Linière, qui a accueilli jusqu'à 2 500 migrants avant un incendie, en 2017. Car le territoire doit aussi composer avec la crise qui vient d'ailleurs, la crise migratoire. Là encore, c'est la solidarité qui prévaut, notamment entre la mairie et les associations, dont Emmaüs. 

Sylvie Desjonquères est la responsable d’Emmaüs Grande-Synthe, en première ligne sur ce sujet :

Écouter
1 min
"Dans chaque maison il faut un carreau cassé pour continuer à entendre la plainte du dehors"
Sylvie Desjonquères d’Emmaüs et Pascal Berthe de la mairie
Sylvie Desjonquères d’Emmaüs et Pascal Berthe de la mairie Crédits : Anne-Laure Chouin - Radio France

Ce qui se passe à Grande-Synthe commence à être connu et reconnu. En témoignent les nombreux prix gagnés par la ville qui fut la première capitale française de la bio-diversité en 2010. Aujourd'hui, c'est un documentaire qui sort dans plusieurs salles de France, dont vous pouvez voir ci-dessous la bande-annonce.  

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Affiche dans la mairie de Grande Synthe
Affiche dans la mairie de Grande Synthe Crédits : Anne-Laure Chouin - Radio France

ECOUTER AUSSI 

Damien Carême était l'invité du Téléphone Sonne du vendredi 30 novembre sur France Inter

ECOUTEZ LE PODCAST DE RADIO FRANCE "AGIR POUR MA PLANÈTE" :

A l'occasion de la COP24, retrouvez toutes les émissions et les chroniques sur le changement climatique, par les antennes de Radio France. Quel est l'impact du réchauffement climatique sur l'environnement ? Quels dangers, quelles solutions ? A retrouver sur iTunes, sur Deezer ou en fil RSS

L'équipe
Journaliste
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......